Intégrer pour régner : la stratégie globale de l'administration Truman et l'origine de la régionalisation tripolaire

par Myong-Sob Kim

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean Klein.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le but principal de notre thèse est d'analyser le rôle de la stratégie d'intégration régionale de l'administration Truman dans la formation du monde tripolaire : Europe, États-Unis, Japon avec les pays de l'Asie de l'est maritime. La stratégie d'intégration régionale, dont l'idée avait fait son apparition dans le cadre de l'aspiration américaine à la prépondérance de la puissance - au lieu de la balance of power à l'anglaise -, tout d'abord, sur le théâtre européen vis-à-vis de l'union soviétique, s'est également poursuivie dans l’Asie de l'est maritime. Cette stratégie américaine a ranimé les visées régionales japonaises vis-à-vis du système régional sinocentrique, d'autant plus que les européens ne pouvaient maintenir leurs rapports avec cette région. Elle a en outre abouti au "consortium nippo-américain" dans le pacifique, qui servait l'expansion américaine vers le continent asiatique - éclipsant l'identité régionale asiatique - et à la surreprésentation (over-représentation) du Japon sur le plan international - produisant un clivage entre le Japon et les autres pays asiatiques.

  • Titre traduit

    Integrate and rule : the global strategy of the Truman administration and the origins of the tripolar regionalization


  • Résumé

    The american region-building policy applied at global level was a crucial factor that helped generate the difference between European region-building and Asian regionbuilding. Instead of encouraging regional identity as they did in western Europe, U. S. Officials had deep fear vis-a-vis Asian regionalism misused for a Japanese expansion in the form of pan-Asianism. If European region-building was partly based on the revival of the mediaval tradition of European civilization against modern nationalism, regionbuilding in maritime East Asia was basically under the setting of american expansionism competing against Japanese unilateralism, as well as with European unilateralism in Asia. The worst possible threat to the eyes of the u. S. Officials was the combination of communism with pan-Asianism in favor of the putative soviet "power complex. " the U. S. Officials who opposed, at first stage, the forma colonialism persisting in hullian view, began to admit the enlarged European interest in maritime east Asia. When European region-building was brought to a deadlock because of the chronic dollar gap, u. S. Foreign officers attached their hope to an "alliance with European powers" for their east Asian interests to smother nationalistic communist threat. In the final phase, however, the U. S. Foreign officials wanted to combine their enlarged interest of maritime east Asia with the revival of greater east Asia co-prosperity sphere. This resulted in an "american-Japanese consortium" in maritime east Asia preventing a genuine Asian regional cooperation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (786 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Jean-Claude Colliard (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1996-131
  • Bibliothèque : Sciences Po Paris (Campus de Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.