Aux origines du laissez faire : les liberalismes economiques en france au dix-huitieme siecle

par PASCALE PITAVY SIMONI

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de ANNIE COT.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette these se propose de retracer les origines francaises du laissez faire afin de montrer qu'il existe en france, au dix-huitieme siecle, une forme originale de liberalisme economique, differente de la pensee des physiocrates ou de celle de smith. Plus precisement, il s'agit de demontrer que differentes formes de liberalismes economiques doivent etre distinguees. La pluralite du discours liberal est interpretee a la lumiere d'un double axe de recherche : l'analyse de la richesse d'une part, dont les nouvelles conceptualisations theoriques -la terre ou le travail- constituent un enjeu majeur du discours liberal sur les themes de la monnaie, du commerce des bles, du luxe et de la fiscalite ; et l'analyse du colbertisme d'autre part, puisque les revendications de liberte economique se definissent, au dix-huitieme siecle et en france, contre la pratique et les principes du colbertisme. Autrement dit, la these avance que le liberalisme economique se constitue en france et au dix-huitieme siecle, qu'il se constitue a l'appui de ces nouvelles conceptualisations theoriques de la richesse et contre l'hegemonie interventionniste du colbertisme, et qu'il existe des lors differentes formes de liberalisme economique. Trois formes sont distinguees : le liberalisme monetaire de melon et de dutot ; le liberalisme proprietariste des physiocrates ; et le liberalisme egalitaire de gournay et de graslin. A travers cette pluralite de la pensee liberale, la these se propose egalement de reflechir sur les elements traditionnellement reconnus comme ceux du liberalisme economique l'individualisme, le non-interventionnisme, le libre-echange.


  • Résumé

    This thesis sets out to relate french origins of laissez faire in order to show the emergence of a number of different types of economic liberalism in france in the eighteenth century, that is to say different from physiocratic or smithian thought. This interpretation of liberal discourses' plurality is developped through a double research main line : on the one hand, a wealth's analysis ; new theoritical conceptualizations of wealth -land or labor- represent a fondamental step around four items : money, corn trade, luxury and tax system. On the other hand, it is explained that economic freedom is claimed, in france in the eighteenth century, against practical and principles of colbertism. In others words, this thesis shows firstly that economic liberalism emerges in france in the eighteenth century, secondly that it emerges from this new theoritical conceptualizations of wealth and against colbertism's interventionist hegemony, and finally that different types of economic liberalism consequently exist. Three strands of economic liberalism are distinguished : the monetary liberalism of melon and dutot ; the property rights liberalism of the physiocrats ; and the egalitarian liberalism of gournay and graslin. Through this plurality of liberal thought, the thesis sets also out to think about what is traditionally attributed to economic liberalism -individualism, noninterventionism, free trade.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (461 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.