Deux formalisations des processus de selection en theorie economique

par Emmanuelle Fauchart

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Roland Lantner.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    La these identifie deux mecanismes de selection different. La selection peut operer par des chocs successifs perturbant sequentiellement une structure de proportions representant des solutions alternatives ou elle peut operer sous forme d'evaluation simultanee des performances relatives d'entites en concurrence. Alors que le premier mecanisme est indissociable de la presence de rendements croissants expliquant la convergence de la structure collective vers une structure stable, le second mecanisme peut etre autant associe a des proprietes de rendements croissants que de rendements decroissants. On propose que l'action de la selection a travers l'un ou l'autre de ces mecanismes est indissociable de l'emergence d'effets intertemporels donnant naissance a des irreversibilites. Ces irreversibilites sont la base de la fonction d'orientation et d'organisation de la selection dans les dynamiques evolutionnaires. Ces effets intertemporels peuvent etre soit individuels soit collectifs. Les effets collectifs contraignent davantage la dynamique evolutionnaire parce qu'ils reposent sur des interdependances entre les membres de la population (d'adopteurs ou de firmes) qui impulse l'evolution. Au-dela des interdependances intertemporelles indissociables de l'action de la selection, d'autres facteurs orientant les dynamiques evolutionnaires sont identifies.


  • Résumé

    The thesis identifies two different mechanisms of selection : selection can perform either in the form of successive shocks perturbating a space of proportions or in the form of some simultaneous evaluation of the competing entities. Whereas the first mechanism is indissociable from increasing returns in order to make the collective structure converge towards some stable proportions, the second mechanism can be associated either with increasing or ( and) decreasing returns type of properties. We propose that the action of selection through either one of these two mechanisms is indissociable from the emergence of intertemporal effects giving rise to irreversibilities. These irreversibilities are the basis of the orientation and organization function of selection in evolutionary dynamics. These intertemporal effects can either be individual or( and) collective. Collective effects bear more irreversibilities in the dynamics because they lie on interdependencies among the members of the population (adopters or firms) impulsing the evolution. Besides intertemporal interdependencies arising from the sequencing of time, some other factors orienting evolutionary dynamics are identified.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (306 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.