Les trajectoires de transformation post-socialiste en Europe centrale (Hongrie, Pologne, République tchèque) : institutions, évolution, complexité

par Éric Magnin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernard Chavance.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    La méthode de la complexité nous aide à construire une grille de lecture des modèles économiques et à élaborer une théorie évolutionnaire et institutionnelle de la transformation post-socialiste, qui nous permettent ensuite d'étudier les trajectoires nationales de changement en Hongrie, Pologne et République Tchèque. La transformation d'un système socio-économique est interprétée comme le passage d'un attracteur systémique, représentant le champ institutionnel national du système initial, à un nouvel attracteur en formation. La transformation du champ institutionnel, entendue comme une recombinaison entre institutions formelles et informelles, contribue à l'auto-réorganisation du système. Des formes institutionnelles et organisationnelles hybrides émergent au cours du processus. L'auto-réorganisation des systèmes socio-économiques hongrois, polonais et tchèque aboutit ainsi à l'émergence de configurations institutionnelles et organisationnelles originales, des modèles économiques de transition post-socialiste "dépendants du chemin". Pour en donner une caractérisation très schématique, l'économie redistributive de marché hongroise est marquée par un niveau élevé de redistribution du revenu par l'état lié à un état paternaliste envers les ménages et les organisations. L'économie de marché étatique polonaise se caractérise par la persistance d'un secteur public important parallèlement au développement d'un secteur de petites entreprises privées dynamiques. L'économie sociale de quasi-marché tchèque représente une combinaison de libéralisme économique et de paternalisme de l'état, qui se traduit notamment par l'émergence d'un "paternalisme de marché" et d'un régime de protection sociale "social-libéral". L'analyse comparative des trajectoires nationales nous permet alors de caractériser, à un niveau d'abstraction superieur, un modèle économique post-socialiste général émergent prenant des formes diversifiées dans les trois pays.

  • Titre traduit

    Post-socialis transformation trajectories in Central Europe (Hungary, poland and the Czech Republic) : institutions, evolution, complexity


  • Résumé

    The complexity approach gives us methodological principles which enable us to build an institutional and evolutionary theoretical framework of post-socialist changes, which then allow us to study the national transformation trajectories in Hungary, Poland and the Czech Republic. The transformation of a socio-economic system is considered as a passage from a systemic attractor, which represents the institutional field of the initial system, to a new attractor in the making. The institutional field transformation, which is conceived as a recombination of formal and informal institutions involves the system's self-reorganization. New hybrid institutional and organizational forms emerge in the process. The self-reorganization of the Hungarian, Polish and Czech socio-economic systems results then in the emergence of original institutional and organizational configurations, in path-dependent post-socialist economic models. In a schematic way, the hungarian redistributive market economy is characterized by a high level of state redistribution and a paternalistic behaviour of the state towards households and firms. The polish state market economy is characterized by the persistence of a huge state sector as well as the development of a dynamic private sector. The czech social quasi-market economy is a combination of economic liberalism and state paternalism, which means for instance the emergence of a "market paternalism" and of a "social-liberal" welfare regime. The comparative analysis of national trajectories then enables us to define, from a higher abstraction level, an emergent post-socialist economic model which takes various forms in the countries under study.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (516 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1996-81
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.