Ententes tacites, cartels et collusion en oligopoles mixtes : les firmes publiques disciplinent-elles les marches ?

par CAROLINE GIANARDI

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Anne Perrot.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'economie industrielle a su mettre en evidence le lien entre oligopole prive et emergence d'une entente. Cette entente peut etre le fait de l'interdependance des firmes mais peut aussi resulter d'un comportement conscient visant a l'appropriation d'une partie du surplus des consommateurs. Face a ce type de comportement, la reponse appropriee des autorites, soucieuses du bien-etre collectif consiste a detecter et a punir les ententes. Une autre forme de regulation des marches vise a empecher l'emergence des ententes. Pour ce faire, l'autorite dispose d'un instrument privilegie, a savoir la firme publique : lorsque celle-ci est confrontee a la concurrence des entreprises privees, on parle alors d'oligopole mixte. L'entreprise publique est un acteur particulier, de par son objectif qui consiste, en autre, a maximiser le surplus des consommateurs, et de par sa capacite a s'engager de maniere credible a adopter certains comportements. On evalue donc dans cette these la possibilite qu'a la firme publique d'empecher ou d'entraver les ententes entre entreprises privees. Apres avoir rappele dans une premiere partie les bases de l'analyse des ententes tacites, ainsi que les structures de marche qui sont censees favoriser l'apparition de la collusion, on s'interesse dans une deuxieme partie a l'influence des entreprises publiques sur l'emergence et la stabilite d'une entente. On utilise pour cela differents cadres d'analyse : dans le chapitre 3, les entreprises pratiquent une concurrence en quantites sur un bien homogene; dans le chapitre 4, les firmes se differencient par leur localisation sur le segment unitaire; enfin, dans le chapitre 5, la firme publique intervient en prenant une participation financiere dans une entreprise d'un oligopole prive qui produit un bien complementaire du sien. La troisieme et derniere partie est l'occasion de confronter theories economiques et realites juridiques en matiere d'entente.


  • Résumé

    Industrial economic theory has shown that there is a link between private oligopoly and collusion. This collusion may appear because of the interdependence of firms, but it may result from conscious behaviour in order to appropriate part of consumers' surplus. Faced with such behaviour, authorities concerned for collective welfare should try to detect and punish collusion. Instead of trying to detect collusion, authorities could try to prevent it by using a special instrument : the public firm. We say that there is a mixed oligopoly, when a public firm is in competition with private firms. The public firm is in a special position because of its objective function, which consists, inter alia, of maximizing consumers' surplus, and because it can credibly commit itself to act in a certain way. So, in this thesis, we try to evaluate to what extent a public firm can be used to prevent or restrict collusion between private firms. The first part sets on the bases of the analysis of tacit collusion, and particularly market factors that can favour collusion. The second part relates to the influence of public firm on the emergence and stability of collusion. For this we use different analytical frameworks : in chapter 3, firms produce an homogeneous good and play a quantity game; in chapter 4, firms are horizontally differentiated; and, in chapter 5, the public firm has a financial stake in a private firm which makes a product that is complementary to its own. Finally, in a third part, we make some remarks on juridical reality and economic theory concerning collusion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (368 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.