Caracterisation par rmn de systemes binaires a base d'alumine : du liquide au solide cristallise ou vitreux

par DOMINIQUE TRUMEAU

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de J.-P. COUTURES.

Soutenue en 1996

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La resonance magnetique nucleaire (rmn) est un outil qui permet de sonder l'environnement local d'un noyau. Les methodes haute resolution solides (mas, dor, das, mq-mas) permettent dans la plupart des cas d'obtenir la separation entre les differents sites distincts dans une poudre. Dans le cas de l'oxyde de gallium c'est pourtant en statique que la meilleure resolution est obtenue. Dans des systemes plus desordonnes ou meme dans des verres, la technique mq-mas separe les differents sites presents et ouvre des perspectives quant a la nature de la dispersion. Le chauffage par des lasers permet d'atteindre des temperatures superieures a 2500c. Les perpetuelles ameliorations apportees au systeme de levitation aerodynamique et la fiabilisation de la mesure de la temperature permettent dorenavant d'observer en #2#7al le liquide durant son refroidissement et rendent possible des mesures de temps de relaxation afin de verifier l'hypothese d'un regime de retrecissement extreme qui etait habituellement acceptee. Pour les binaires mo-al#2o#3 avec m = mg, ca, sr, nous montrons que les mecanismes de la viscosite macroscopique et de la relaxation rmn ont la meme origine microscopique. La dependance thermique de la structure locale, extraite des mesures rmn pendant un refroidissement libre, temoigne de la fragilite du liquide et de son aptitude a vitrifier. Nous avons egalement observe la solidification du liquide pour faire une comparaison aux diagrammes de phase et mis en evidence une non stoechiometrie en oxygene sous argon dans le cas de yalo#3 liquide. Lorsqu'on ajoute de la silice dans les compositions des binaires le lien dependance thermique de la structure-fragilite n'est plus valable. La fragilite est alors mieux visualisee par la largeur de raie


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 174 P.
  • Annexes : 177 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.