Influence des insectes sur les potentialités de régénération naturelle des chênes communs de quelques sites du Val de Loire

par Chistiane Rougon-Chassary

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. Roques.

Soutenue en 1996

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les deux principales espèces de chênes du Val de Loire Quercus robur l. Et Q. Petraea (Mattuschka) Liebl. Présentent des problèmes de régénération naturelle. Suite à divers auteurs, nous avons alors tenté, entre 1989 et 1995, de préciser l'importance relative des divers facteurs contrôlant ces phénomènes. Pour ce faire, nous avons mis au point une méthode originale, non destructrice, de suivi in situ du devenir de 1000 fleurs sur les deux espèces de chênes, de l'initiation florale à la maturation finale. Trois types de facteurs de mortalité provoquent, par ordre d'importance, la perte des structures reproductrices femelles: le gel printanier, des insectes intervenant avant fécondation et des insectes ravageant les glands. Il en resulte que les 1000 fleurs recensées ne fournissent que 2% de glands sains chez Q. Robur et 6% chez Q. Petraea. L'étude détaillée de l'impact des insectes révèle que: (1) avant la fécondation plusieurs Curculionides, considérés jusqu'à présent comme des phyllophages, jouent un rôle insoupçonné dans la chute de fleurs femelles. L'impact des 8 principales espèces a été analysé: Polydrusus cervinus L. , P. Marginatus Steph. , Phyllobius pyri (L. ), Ph. Betulae Fab. , Ph. Parvulus (Ol. ), Brachyderes incanus (L. ), Srophosoma capitatum De Geer, Coeliodes ilicis (Bedel). (2) après la fécondation trois espèces du genre Curculio: C. Glandium (Marsh. ), C. Elephas Gyll. Et C. Venosus (Grav. ) sont à l'origine de dégâts importants. Pour mener à bien cette étude, il est indispensable de différencier leurs larves en recherchant des critères d'identification. Ceci nous a permis de décrire la typologie de ponte de chaque espèce en fonction de la maturation des glands. Ce type d'approche permet au praticien une reconnaissance spécifique des dégâts sur le terrain. L'analyse détaillée du spectre faunistique peuplant les chênes souligne l'importance de plusieurs espèces de Coleoptères considérées comme plus ou moins inféodées à ces arbres et qui peuvent facilement coloniser arbres fruitiers et buissons. Au vu de ces données les impacts prégerminatifs apparaissent comme des facteurs essentiels. Il est donc indispensable d'avoir des connaissances approfondies sur tout le processus de développement allant de la fleur au gland germe durant plusieurs années successives


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 213 f
  • Annexes : Bibliogr. p.140-156, 308 Ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'entomologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : ento5033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.