Nouveaux nioboferrites a reseau hote bidimensionnel : synthese, structure et reactivite

par BERTHA BESTEIRO

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de J. CHOISNET.

Soutenue en 1996

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    De nouveaux nioboferrites a reseau hote bidimensionnel ont ete obtenus par la substitution cationique double 2ti#4#+ fe#3#+ + nb#5#+ dans les titanoniobates atinbo#5 (a = k, rb). Ces phases ont ete etudies sur differents aspects de leur cristallochimie et de leur reactivite heterogene. La cristallochimie de ces nioboferrites se caracterise par: l'extension maximale de la substitution cationique dans l'espace interfoliaire des differentes solutions solides et des proprietes de non-stoechiometrie par defaut d'alcalins amplifiees par rapport aux titanoniobates: 30% au lieu de 15% de lacunes de potassium. Cette non-stoechiometrie est encore accrue au niveau des premieres couches d'oxydes comme le montrent les resultats d'une etude spectroscopique x. P. S. Des compositions de surface. Les cations fe#3#+ se repartissent preferentiellement sur les sites octaedriques au sein des feuillets qui sont les moins distordus et montrent une nette tendance a l'agregation dimerique dans les solutions solides diluees, en relation avec l'existence d'interactions d'echange a caractere antiferromagnetique dominant. L'etude de la reactivite heterogene des nioboferrites a conduit aux resultats suivants: les proprietes d'echanges acides ont conduit a des oxydes protoniques anhydres ou presentant un caractere mixte et hydrate en raison de l'intercalation de faibles quantites d'especes fe#2#+ hydratees, en fonction de la concentration en fer. L'intercalation d'ions alkylammonium, ainsi que de plusieurs autres ions azotes, conduit a un ecartement sensible des feuillets en fonction de la longueur de la chaine carbonee (20 a pour l'octylammonium) la degradation thermique des oxydes protoniques permet d'obtenir une solution solide entre le titanoniobate ti#2nb#2o#9 et le nioboferrite nb#3feo#9, phases qu'il est impossible d'obtenir par synthese directe a l'etat solide


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 P.
  • Annexes : 66 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.