Analyse comparative des structures de financement et des mécanismes de contrôle des firmes : fondements micro-économiques et implications macro-économiques

par Mouldi Djelassi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Paul Pollin.

Soutenue en 1996

à Orléans .


  • Résumé

    La vision traditionnelle des systèmes financiers s'organise autour de deux points : la distinction des systèmes financiers à partir du mode de financement dominant et l'efficacité des systèmes financiers en termes de performance et de stabilité économiques. Cette approche distingue deux types de systèmes financiers : un système orienté vers la banque (allemagne, france et japon) et un système oriente vers le marché (etats-unis et royaume uni). Parce que les problèmes d'asymétrie d'information, d'agence et de contrôle sont réduits dans le système orienté vers la banque, ce dernier est considéré plus efficace et susceptible de supporter des taux d'endettement plus élevés. C’est le cas des systèmes allemands et japonais qui possèdent des caractéristiques institutionnelles appropriées au règlement de ces problèmes (implication des banques dans la structure du propriété et du contrôle, absence de séparation entre le capital et le contrôle) et que les pays anglo-saxons ne possèdent pas. L’objet de cette thèse est de vérifier la validité empirique de telles affirmations. On insiste, entre autres, sur l'impact de la structure de propriété et de contrôle sur les choix de financement des firmes, sur les liens entre les mécanismes de contrôle et la performance économique, et sur l'influence des structures financières quant aux décisions d'investissement. Notre démarche comporte trois volets. Dans un premier temps, les fondements théoriques de l'approche traditionnelle sont étudies. La distinction fondée sur les modes de financement dominant est analysée dans une deuxième partie. Enfin, les implications de la structure financière sur l'activité réelle sont testées. Au vu des résultats, la distinction traditionnelle des systèmes de financement ne peuvent pas être conservées. Par ailleurs, il n'est pas possible de conclure à un système de financement plus performant ou plus stable que d'autre.


  • Résumé

    The traditional view about financial systems is organised around three points : the distinction between financial systems from a dominant financing sources and the efficiency of financial systems in terms of economic performance and economic stability. This approach distinguishes two forms of financial systems : a bank oriented system (germany, france, japan) and a market oriented system (usa and uk). Because asymmetric information, agency and control problems are more reduced in the bank oriented system, this is considered more efficient and more able to support a high leveraged ratio. This is the case of german and japanese systems of finance which possess an appropriate institutional features to resolve asymmetric information, agency and control problems (involvement of banks in ownership and control structure, absence of separation between ownership and control). The anglosaxons countries don't have these institutional features. The object of this thesis is to verify the empirical validity of these affirmations. We lay stress on the impact of ownership and control structure on firm's choices of financing source, on the relationship between control mechanisms and economic performance, and on the influence of financial structure on the investment decisions. Our processes comprises three parts. In first time, the theoretical foundations of traditional view are studied. The distinction based on dominant financing sources is analysed in the second part. Finally, the implications of financial structure for real activity are tested. In view of results, the traditional distinction of financing systems can not be retained. Furthermore, it's not possible to conclude that one financial system is more able to achieve a good performance and more stable than another.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : VI-490 p.
  • Annexes : Bibliogr. p.476-490

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.