Poetique du parc d'attractions. Etude sur l'espace et le mouvement dans l'oeuvre de rimbaud

par JURO NAKAO

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Éveline Caduc.

Soutenue en 1996

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En partant d'une analogie poetico-epistemologique entre le parc d'attractions et l'oeuvre de rimbaud, nous avons effectue une analyse de cette derniere du point de vue de l'espace et du mouvement. Il s'est avere que les illuminations, son ultime oeuvre, nous montre un caractere net du parc d'attractions avec ses mouvements divers, surtout la giration, tandis que le reste de l'oeuvre le prepare en passant de l'espace carceral (prison) a l'espace ludique (parc d'attractions). Nous avons, d'autre part, examine ce passage du point de vue du regard. Tandis que l'ecrasement du regard du moi par le regard puissant du monde est omnipresent jusqu'a une saison en enfer (panoptique), c'est l'eveil du regard des choses qui se generalise dans les illuminations (animisme mecanisme). Ce changement est essentiellement explique par un effondrement de l'episteme classique avec son art de la representation. Cependant la notion du parc d'attractions recele une ambiguite importante en elle: il peut aussi etre interprete comme degenerescence utopique, dernier avatar de l'episteme classique; ce qui nuancerait notre reflexion, mais il ne resterait pas moins un lieu symbolique, commun et privilegie pour penser notre monde contemporain et l'oeuvre de rimbaud.


  • Résumé

    Starting with a poetic-epistemological analogy between the amusement park and rimbaud's works, we have made an analysis of the latter on the basis of space and movement. Illuminations, his ultimate work, shows the distinct character of an amusement park with its various movements, especially its gyration, while his ealier works approach this play space from a prison-like atmosphere. On the other hand we have examined this change from the perspective of sight. Whereas the crushing of one's sight by that of the strong world is omnipresent in his works up to une saison en enfer (panopticon), it is the awakening of sight that becomes widespread in illuminations (animism mechanism). This change is essentially explained by a collapse of the classical episteme and its art of representation. Nevertheless the notion of amusement park conceals an important ambiguity within: it can also be interpreted as a utopian degeneration, the last avatar of the classical episteme. Although this would nuance our reflection, the amusement park remains a common, privileged, and symbolic place to reflect on our contemporary world and on rimbaud's works.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.