Seuils, passages et entre-deux : le personnage de l7expatrie chez graham greene

par ALLASSANE DRABO

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Jacqueline Bardolph.

Soutenue en 1996

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette reflexion se propose de montrer comment, dans quatorze romans de graham greene, la representation du personnage expatrie est indissociable de la thematique centrale des geographies de l'intermediaire. En essayant d'eviter l'ecueil des debats d'ecoles passionnes, elle s'appuie sur un appareillage theorique s'inspirant aussi bien d'approches narratologiques, mythocritiques, psychosociologiques que normatives, afin de mieux cerner les contours souvent incertain s de l'etre de fiction chez le romancier anglais. Ce parti pris methodologique presente l'interet d'ecarter d'emblee tou te conception exclusivement "humaniste" de la notion meme de personnage expatrie (conception systematiquement prisee par la critique) puisqu'il permet d'abord de considerer l'etre de fiction comme un dispositif narratif au service d'un projet d'auteur. Notre etude s'attache ensuite a montrer comment l'expatriation peut etre rapprochee d'un veritable parcours initiatique au terme duquel le neophyte finit presque toujours par souscrire a une forme de dissidence souveraine. Ce faisant, l'analyse passe de l'expatriation comme seuil (donc d'une conception du personnage comme agent d'intertextualite entre projet et texte) a l'expatriation comme passage, c'est-a-dire comme parcours initiatique, du personnage-dispositif au personnage-personne. Considere comme personne, le personnage expatrie cree une sorte d'ambiguite evaluative qui met a mal les dichotomies axiologiques traditionnelles du sujet lisant, c'est-a-dire la distinction entre "bon" et "mauvais" personnage, phenomene lectoral assimilable a un entre-deux normatif, autre aspect de l'intermediarite qu'incarne le personnage expatrie dans le roman greenien.


  • Résumé

    This essay - which pays particular attention to fourteen novels) is about the relationship of the expatriate (as a ficti onal character) to the thematic of the intermediary. Among the questions considered in the first section are : how does the novelist actually use this character-type as a narrative, didactic and hermeneutic device? what are the particular problems faced by this english writer trying to "use" this kind of character in his description of the other? then, the essay tries to show that the actual process of expatriation experienced by greene's characters can be described as an initiation to the virtue of a romantic disloyalty. The last section deals with the way the writer creates a normative instability which prevents us both from judging accurately and condemning the greenian "wanderer". In fact, what brings this essay together is that it brings into light how the expatriate in grenne's novels makes us explore what -in his apology - bishop blougram has forcefully called the "dangerous edge of things".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.