Ecole et societe en algerie : les representations qu'ont les familles de l'ecole

par FARID BOUBEKEUR

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de J-FRANCOIS GARCIA.

Soutenue en 1996

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La recherche que nous avons realisee dans le cadre du doctorat porte sur les representations sociales de l'ecole publique francaise, en algerie entre 1833 et 1962 et, de l'ecole fondamentale polytechnique instituee depuis 1976. Pour les representations sociales de l'ecole publique francaise, nous avons par une approche sociohistorique exploite des romans autobiographiques dans lesquels des auteurs algeriens ont retrace leurs scolarites. Notre corpus est constitue de fragments isotopes, dans lesquels les parents des narrateurs sont dans un rapport avec l'ecole. Une analyse semiotique du contenu des recits a permis de comprendre le sens des rapports fammilles algeriennes- ecole francaise, par l'identification des representations qui les ont determine. L'analyse a permis de degager trois representations dominantes de l'ecole publique. Les deux premieres representations ; economique et religieuse sont celles qui justifiaient les pratiques de refus scolaire. Pour la societe algerienne d'alors, dans sa majorite rurale, l'ecole est economiquement inutile et religieusement dangereuse. La troixieme representation nous la qualifions de "sociale", elle justifiait les pratiques d'acceptation scolaire dans un but d'integration socio-professionnelle pour les garcons et, d'emancipation sociale pour les filles. L'analyse a par ailleurs reveler des correlations sociologiques. Les representations de l'ecole sont en rapport avec le type de culture et le niveau d'instruction des peres des auteurs-narrateurs. Les representations sociales de l'ecole fondamentale d'aujourd'hui ont fait l'objet d'une enquete empirique. Les entrtiens ont touche un

  • Titre traduit

    School and society in algeria : an analysis of families' representations


  • Résumé

    This doctoral research deals with the different representations about the french public school in algerian from 1833 to 1962 and about the algerian fundamental school which has been estabilished since 1962. In order to investigate the social representations of the french public school, we have adopted a socio-historical approach and analysed a series of novels in which algerian novels vividly sketched their schooling. Importantly enough, the corpus consists of isotopic passages which reflect instrinsic relationships between pupill's parents and school. A semiotic analysis of the contents of narratives eanbles us to undrestand deeplay the meanting of relationships between french school and algerian families through different perceptions. This analysis revealed some sociological correlations in a sens that the representations about school are determined by the instructional and cultural level of the narrators'parents. As far as the social representations about the algerian fundamental school are cocerned, they have been subjected to empirical investigation via interviews with 120 informant from three different social milieux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.