Une etude theorique et empirique de la nature de la relation salaire reel - emploi : les enseignements d'une comparaison internationale

par FLORENCE LIGUORI

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de J.PIERRE MOCKERS.

Soutenue en 1996

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La these propose une reflexion sur la nature positive ou negative de la relation entre le niveau des salaires et celui de l'emploi et sur la pertinence d'une explication de ce dernier par les salaires. Le travail s'articule autour de quatre etapes. Le chapitre 1 montre les insuffisances et les limites des outils utilises par les economistes dans l'analyse du marche du travail. Il souligne la necessite d'etablir une distinction entre les dimensions cout et revenu du salaire, ce qui permet d'introduire les deux courants d'analyse differents du marche du travail. Dans le chapitre 2, nous examinons les arguments relevant de l'analyse standard qui fondent le fait que la demande de travail soit concue comme une fonction decroissante du niveau des salaires reels. Le chapitre 3 s'interesse aux economistes qui refusent l'idee de l'existence du marche du travail et de l'efficacite du salaire reel en tant qu'instrument de retour a l'equilibre. Il propose un modele axe sur les interactions entre les variables economiques qui rend compte de la nature de la relation salaire reel - emploi en fonction de la compensation macro-economique qui a lieu entre les divers effets mis en evidence. Cette relation ne peut pas etre caracterisee a priori : elle est parfois positive et parfois negative. Le chapitre 4 vient renforcer cette conclusion. Un survey des differents travaux empiriques sur la question de la nature du comportement des salaires reels au cours du cycle indique que celui-ci varie en fonction de la periode d'etude, des pays, des donnees (indicateurs) et du degre d'agregation de l'analyse. Il est impossible de determiner de facon definitive un comportement procyclique ou contracyclique des salaires.


  • Résumé

    The thesis deals with the problem of the positive or negative nature of the relation that exists between real wages and employment. The point is to mesure the importance of the employment determination by wages and the sense of that influence. The work is divied into five parts. . Chapter 1 mentions the lacks and the limits of the empirical and theoritical tools to analyse the labor market. Finally, it underlines the necessity to distinish between the income and. . Cost dimension of the wages. This distinction foretells the two different positions of economists concerning the labor market. In chapter 2, we examine the negative influence of wage and costs on the labour demand according to the neoclassical principles of demand. In chapter 3, we mention the arguments of the economists who deny the existence of the labour market and the efficiency of real wage as an instrument of reaching the equilibrium. We aslo deal with a model showing that the nature of the real wage employment depends on the macroeconomic compensation between all the different contradictory effects between economic variables that can be enlightened. Such a model teaches us that the real wage employment relationship nature cannot be a priori defined. It happens to be positive and it can also be negative. Chapter 4 emphasizes this remark. The survey of different empirical works about the nature of the cyclical comportement of wages seems to mention that it varies according to the time period, over which the phenomenon is studied, the countries, the data and the agregation level of the

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.