Les sciences de la connaissance et les processus de décision : (intégration des aspects inconscients et émotionnels)

par Felipe Artaza Abaroa

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Maryse Martin.

Soutenue en 1996

à Nice .


  • Résumé

    Les travaux de h. A. Simon sur la decision ont ete retenus comme base fondamentale de la recherche. Les aspects caches (inconscients, intuitifs) ont ete privilegies. L'absence de conceptualisation de l'emotion se manifeste comme une limite importante dans la theorie de la decision : l'emotion doit etre exploree en tant qu'element fondamental. Les sciences de la connaissance fournissent un cadre conceptuel relie a l'approche sequentielle de la decision. La meconnaissance de l'emotion dans ce cadre nous pousse vers son exploration dans d'autres contextes de reflexion. Les fondements de la theorie des systemes et des sciences de la complexite proposent des outils de recherche et d'intervention depassant la logique formelle et le cadre empirique habituel dans la recherche. Une application pratique fournit une validation des outils et propose un eclairage des fonctions de l'emotion : inextricablement reliee aux aspects rationnels, l'emotion est le point de depart, le moteur et le point d'arrivee de la decision. L'emotion est un atout majeur de la gestion de ressources humaines et de la creation de savoir en organisation. Ceci invite a un commentaire sur l'utilite de l'emotion dans la capacite de connaissance de l'homme : aussi a une reflexion sur les causes ayant empeche prealablement sa conceptualisation. L'ensemble ouvre de nouvelles possibilites de recherche-action.

  • Titre traduit

    Cognitive sciences and the decision making-process (integrating unconscious and emotional aspects)


  • Résumé

    The research carried out by h. A. Simon on decision-making has been retained as the fundamental basis of this research. The hidden aspects (unconscious, intuitive) have been emphasized. The inability to conceptualize emotion poses an important limitation in the theory of decision-making. Emotion must be examined as a fundamental element. Cognitive science provides a conceptual framework linked to the sequential approach to decision-making. The lack of knowledge of the emotional aspect in this framework forces us to examine other aspects of reflexion. The basis of systems theory and complexity sciences suggest research and intervention tools which go beyond formal logic and the empirical framework usually considered in research. A practical application provides a validation of the tools and suggests classification of the functions of emotion inextricably linked to rational aspects. Emotion is the starting point, the motor and the finishing point in decision-making. Emotion plays a major role in the management of human ressources and the cognitive acquisition in an organisation. This leads to considerations on the role that emotion plays in man's cognitive ability. Causes which prevent its conceptualization are also discussed. All of these contribute to new possibilities for research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (441 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 384-400. Notes bibliographiques en bas de page. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996NICE0045bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1161-1996-34
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.