La villine, protéine du cytosquelette des microvillosités, et les protéines c-Rrb-A, récepteurs des hormones thyroïdiennes, dans l'ontogenèse intestinale et rénale des Amphibiens Anoures

par Sandrine Heusser

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Michel Dauça.

Soutenue en 1996

à Nancy 1 .


  • Résumé

    La villine intestinale des Amphibiens Anoures, purifiée par chromatographie d'affinité, présente d'importantes similitudes avec les villines des vertébrés supérieurs. Elle est, en effet, reconnue par des anticorps dirigés contre ces molécules et possède une séquence amino-terminale très semblable à celles des villines aviaire et mammalienne. Cette protéine est exprimée très précocement par les cellules endodermiques et les cellules souches de l'épithélium intestinal secondaire, avant toute différenciation morphologique. Elle peut donc être considérée comme un marqueur précoce de la différenciation entérocytaire. Elle est en outre détectée dans les cellules des tubules proximaux du rein en cours de différenciation pour le pronéphros comme pour le mésonéphros. Lors d'une métamorphose induite par les hormones thyroïdiennes exogènes, l'expression de la villine est semblable à celle observée lors d'une métamorphose naturelle, laissant supposer que le gène correspondant est contrôlé directement ou indirectement par ces substances. Les hormones thyroïdiennes agissant par le biais de récepteurs, les protéines c-Rrb-A, ces derniers ont été recherchés à l'aide d'un anticorps polyclonal dirigé contre leur extrémité carboxy-terminale. Ces protéines sont exprimées dès la gastrulation par les divers feuillets de l'embryon, mais seule une forme est détectable en immuno-réplique à partir de l'éclosion. Au moment de la métamorphose, les protéines c-Rrb-A sont présentés dans l'intestin comme dans le rein. Elles sont détectées aussi bien dans les tissus voués à la dégénérescence que dans les cellules subissant une prolifération et une différenciation. Chez le juvénile, les deux organes expriment toujours ces molécules et demeurent donc potentiellement sensibles aux hormones thyroïdiennes. Un important marquage cytoplasmique est observé en immunocytochimie lorsque l'anticorps anti- c-Rrb-A est employé. Son analyse précise suggère l'existence, chez les amphibiens comme chez le rat, d'une protéine apparentée à c-Rrb-A au sein des mitochondries

  • Titre traduit

    Villin (a microvillus cytoskeletal protein) and c-Erb-A (the thyroid hormone receptor) expression during intestinal and renal development of anuran amphibians


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (369 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 344 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.