Caractérisation structurale des nitrures de fer préparés par évaporation et pulvérisation réactives et étude de la stabilité thermique des systèmes : TiH₂, Gd₁-xFex : H et Fe-N

par Hassan Chatbi

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Michel Vergnat.

Soutenue en 1996

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'élaboration de films minces de nitrures de fer par évaporation et pulvérisation réactives, à leur caractérisation structurale et magnétique et à l'étude de leur stabilité thermique. La première méthode d'élaboration utilisée est la pulvérisation réactive à base d'un mélange gazeux argon -azote. Les films sont caractérisés par diffraction de rayons X, microscopie électronique et par spectrométrie Mössbauer. En modifiant la valeur des paramètres expérimentaux tels que la composition d'azote du mélange gazeux et la température du substrat, il est possible d'obtenir du nitrure de fer amorphe, ainsi que toutes les phases du diagramme d'équilibre Fe-N. La phase paramagnétique ζ-Fe₂N a fait l'objet d'une étude de mesures magnétiques à basse température qui a montré la possibilité de régler sa température de Curie en contrôlant la concentration d'azote dans l'échantillon. La deuxième méthode d'élaboration utilisée est l'évaporation réactive, le fer étant évaporé à partir d'un canon à électrons. L'utilisation de canons à ions a permis d'obtenir les phases du diagramme d'équilibre. De plus certaines conditions expérimentales permettent la synthèse de nitrures mal cristallisés possédant des champs hyperfins élevés. Le vieillissement de ces films par des recuits à 190°C conduit à l'apparition dans le spectre Mössbauer des trois sextuplets caractéristiques du nitrure α "-Fe₁₆N₂. L'étude de la stabilité thermique de l'azote dans les couches minces de nitrures de fer et dans les multicouches Fe/Fe₂N a été réalisée par des expériences de spectrométrie de désorption thermique. Cette technique, mise au point et testée en étudiant la stabilité de l'hydrogène dans l'hydrure de titane et les alliages amorphes gadolinium fer, a permis de déterminer le coefficient de diffusion de l'azote dans la phase γ -Fe₄N.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (254 p.)
  • Annexes : Bibliogr. (110 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.