Rôle de bactéries productrices d'exopolysaccharides dans la rhizosphère du blé dur

par Najat Amellal

Thèse de doctorat en Sciences de la terre

Sous la direction de Thierry Heulin.

Soutenue en 1996

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Deux souches bactériennes taxonomiquement éloignées produisant des exopolysaccharides (EPS) de nature très différente, ont été isolées de la rhizosphère du blé dur cultive sur un vertisol marocain. L’une de ces deux souches appartient à l'espèce Agrobacterium radiobacter et produit un succinoglycane. L’identification phénotypique de l'autre souche (microplaques Biolog et Biotype 100) a été complétée par une cartographie du gène codant pour l'ARNr 16S. Tout indique que cette souche appartient à une espèce très proche de Pantoea agglomerans. La composition de son exopolysaccharide ne semble pas classique. L’inoculation de ces deux souches A. Radiobacter NAT200 et Pantoea sp. NAS206 a des semences de blé et dans le sol, préalablement stérilisé ou non, a permis en référence a des échantillons témoins non inoculés de montrer leur impact sur la structuration du sol adhérant aux racines. En colonisant fortement la rhizosphère du blé, ces bactéries productrices d'EPS ont augmenté d'une manière importante la masse de sol adhèrent par unité de biomasse racinaire (SA/RA). Cet effet était plus net dans le cas de la souche NAS206 qui non seulement permettait au sol de mieux adhérer aux racines de blé, mais également stimulait la macroporosité de ce sol (diamètre des pores compris entre 10 et 13 µm). L'évaluation de l'effet de l'inoculation de la souche la plus efficiente (NAS206) à différentes humidités du sol, a montré que le maximum de colonisation de la rhizosphère du blé a été atteint dans des conditions de stress hydrique (16% d'humidité du sol), mais que l'activité agrégeante de cette bactérie productrice d'EPS n'était significative qu’à des humidités du sol supérieures à 19%.

  • Titre traduit

    Role of EPS-producing bacteria in the wheat rhizosphere


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 163 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.