Croissance rythmique et modelé de gestion du carbone chez les jeunes plants de chêne pédonculé (Quercus robur L. ) : influence d'un stress salin

par Badr Alaoui-Sosse

Thèse de doctorat en Biologie forestière

Sous la direction de Pierre Dizengremel.

Soutenue en 1996

à Nancy 1 .


  • Résumé

    En conditions contrôlées (25°C, JL), les plants de chêne pédonculé présentent une croissance aérienne rythmique et une croissance racinaire (pivot) régulière. L’installation d'une nouvelle vague de croissance est assurée à la fois par la fourniture en photoassimilats des feuilles matures et par l'hydrolyse partielle des réserves amylacées caulinaires de l'étage inferieur. Les feuilles et les tiges d'un étage en formation accumulent de l'amidon pendant leur période de croissance. La technique du marquage au 14CO2 montre que : le flux de carbone émanant des feuilles matures est majoritairement acropète uniquement pendant la période de croissance active de l'étage supérieur. La croissance du pivot est maintenue régulière même quand le flux est largement acropète. Une hydrolyse partielle in situ des réserves amylacées peut subvenir aux demandes racinaires au moment où le flux basipète du carbone est réduit. Même à la fin de la période d'étalement foliaire, les jeunes feuilles n'atteignent pas la capacité exportatrice comme celle observée chez les feuilles matures. L’activité de la saccharose phosphate synthase reste stable et élevée dans les feuilles matures tout au long du développement de l'étage supérieur. Dans les feuilles jeunes, les mêmes valeurs sont atteintes dès le deuxième stade de croissance. L’activité de la saccharose synthase au contraire fluctue dans les deux types de feuilles selon les demandes en saccharose. L’invertase acide vacuolaire est l'enzyme d'hydrolyse du saccharose la plus importantes des 3 enzymes (invertase acide, basique et saccharose synthase) impliquées dans ce métabolisme. Après application d'un stress salin (20 mM ou 40 mM de NaCl), les parties âgées des plants semblent plus affectées par le sel que les parties jeunes. Le sodium est compartimente essentiellement dans la partie racinaire alors que le chlore, absorbe en moindre quantité, passe plus facilement du compartiment racinaire aux différents compartiments de la partie aérienne. L’accumulation de ces ions toxiques dans les feuilles peut être à l'origine de l'augmentation du pourcentage d'endommagement foliaire tandis que la baisse de la teneur en ATP, surtout dans les jeunes feuilles s'expliquerait par son utilisation pour refouler les ions sodium en dehors des compartiments foliaires.

  • Titre traduit

    Rhythmic growth and carbon allocation pattern in common oak seedling (Quercus robur L. ) : effect of salt stress


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 165 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Available for PEB
  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Institut national d'horticulture et de paysage. Bibliothèque générale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : HO ARBO 3 C (BG-1996/861)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.