Transformation de la relation de la formation à l'économie : un processus d'autonomisation : une approche en termes de régulation

par Sandrine Michel

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Louis Fontvieille.

Soutenue en 1996

à Montpellier 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le developpement de la depense d'education au cours des longues phases de depression economique se reproduit du 19eme siecle jusque dans l'entre-deux-guerres. Par la suite, la conjoncture educative cesse d'etre contra-cyclique : une relation directe se substitue a la relation inverse. Les travaux d'histoire quantitative nous renseignent sur le processus de correction des blocages economiques par le developpement de l'education mais ne nous renseignent pas a priori sur le processus contradictoire qui grandit au sein du processus general et aboutit au renversement de l'entre-deux-guerres. Nous emettons l'hypothese que ce renversement resulte d'un processus d'autonomisation, progressif, traduisant l'epuisement et le depassement de la relation education economie, etablie dans la revolution industrielle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 399 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD MON.1996-39
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 96 MIC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.