La dynamique de longue durée du système français de prise en charge de la vieillesse dans sa relation au développement du système socioéconomique

par Anne Reimat

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Escudier.

Soutenue en 1996

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    Il est clairement établi que les difficultés actuelles rencontrées par le système de prise en charge de la vieillesse entretiennent une relation étroite avec la crise que connaît le système économique depuis le début des années soixante-dix. Une réflexion sur la nature et l'importance du lien entre ces systèmes en longue période permet de mieux saisir les caractéristiques et les enjeux de la période actuelle. Le développement historique du système de prise en charge des personnes âgées se caractérise par une succession de modes de prise en charge ; ces différents modes de gestion de la vieillesse, leur genèse, leur forme, sont lies aux mutations et au fonctionnement du système économique. Dans une France encore peu touchée par l'industrialisation, la prise en charge "socialisée" de la vieillesse ne concerne que les salariés; les réponses apportées à ces besoins sont basées sur l'épargne volontaire, et l'assistance aux plus démunis complète ce dispositif. La poursuite de l'industrialisation, avec ses corollaires, concentration industrielle, développement du salariat, fait apparaître de nouveaux besoins : des systèmes de retraites sont crées dans les grandes entreprises sur la fin du XIXe siècle. Ce modèle de la retraite s'étend dans l'entre-deux-guerres et se généralise pendant les trente glorieuses. La crise économique qui frappe la plupart des pays industrialisés depuis le début des années soixante-dix entraîne des mutations importantes de la société salariale ; le système de retraite connaît alors des difficultés croissantes qui ne peuvent être résolues dans le cadre des mécanismes de fonctionnement en vigueur. Dès lors, plus qu'un hypothétique retour à l'équilibre antérieur, c'est l'idée d'une nouvelle liaison entre le travail et la protection sociale qu'il convient d'explorer. L'analyse fait appel à l'histoire quantitative de la prise en charge de la vieillesse (volume 2), c'est-à-dire la reconstruction de séries longues concernant les différents modes historiques de prise en charge socialisée de la vieillesse : nombre de bénéficiaires d'un dispositif, recettes et dépenses générées, prestations reçues. Cette reconstruction historique aboutit à l'établissement d'une série de dépense socialisée de la prise en charge de la vieillesse de 1850 à nos jours, liée à l'évolution du PNB.

  • Titre traduit

    ˜The œlong term dynamic of the old age welfare system in this relation with the development of the socioeconomic system


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (743 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 96 REI
  • Bibliothèque : Bibliothèque de droit social et études sociales (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.