La modernisation de l'Etat au Costa Rica : le rapport de la Corec I

par Luis Guillermo Herrera Castro

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Michel Miaille.

Soutenue en 1996

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    Dans le cas particulier du Costa-Rica, l'étude du rapport de la Corec I fait apparaître toute l'ambiguïté du concept de modernisation. Dans un premier temps, celui-ci se confond avec l' idée d'efficacité administrative. En tenant compte des obstacles propres au pays et à son histoire, le Corec développe une critique de l'inefficacité de l'administration et soulève les enjeux politiques d'une telle réforme. Dans un deuxième temps, la modernisation peut signifier démocratisation : ceci suppose que soit précisée la crise de la représentation et de la participation dans l'état costaricien. L'étude de la légitimité de l'état entraîne une nouvelle conception des rapports entre l'état, la science et le marché. En conclusion, à la place d'une modernisation instrumentalisée, il faut penser une nouvelle démocratie.

  • Titre traduit

    Modernisation of the state in Costa Rica : Corec I report


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (286 f.)
  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : JTH 96 HER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.