Les haplochromis spp. (teleostei, cichlidae) des zones rocheuses du Mwanza Gulf, lac Victoria, Tanzanie : structure des communautés et écomorphologie

par Yves Fermon

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de François Jean Meunier.


  • Résumé

    L'ichtyofaune du lac Victoria est principalement composée d'espèces endémiques de téléostéens appartenant à la famille des cichlides. La diversité des formes, observée chez ces poissons, en fait un des exemples les plus remarquables de radiation adaptative chez les vertébrés. Néanmoins, en raison du jeune âge (25 000 ans) de cet essaim d'espèces, il est très difficile de séparer les espèces entre elles. En effet, la plasticité phénotypique de ces cichlides fait que les variations intra spécifiques peuvent être plus importantes que les variations interspécifiques. Dans le cadre d'un programme sur les cichlides pétricoles du Mwanza Gulf, en Tanzanie, nous avons étudié les structures des communautés de poissons des zones rocheuses selon différentes échelles spatiales afin d'apporter des éléments préliminaires à leur connaissance. Le présent travail se compose de deux parties. ? A l'échelle du Mwanza Gulf, nous avons étudié les variations de la richesse spécifique. Nous avons pu mettre en évidence un effet région. Les zones rocheuses se situant dans des régions du golfe ou elles sont nombreuses et peu distantes les unes des autres montrent une richesse spécifique plus élevée que celles situées dans une région ou leur densité est plus faible. Si les biais liés à l'échantillonnage ne nous ont pas permis de mettre en évidence les relations entre les variables géomorphologiques et anthropiques (pêche et introduction de la perche du Nil) et la richesse spécifique, nous avons étudié les relations entre les caractéristiques des individus pêches et le type de substrat rocheux. La répartition des individus selon le substrat est liée à la taille et à l'espèce. ? A l'échelle d'une station rocheuse, nous avons étudié les variations morphologiques d'une espèce, haplochromis nyererei Witte & Witte Maas, 1985. Les variables morphologiques ont été séparées en trois groupes: a) les distances entre deux points remarquables (morphométrie) pour caractériser la forme générale des poisson s ; b) la forme de la tête en utilisant l'analyse d'image vidéo ; c) les caractéristiques liées à l'alimentation (longueur intestinale, contenus stomacaux, longueur et largeur de la mâchoire inferieure). Des analyses multivariées ont été utilisées pour caractériser les variations morphologiques. Les poissons ont pu être séparés en quatre groupes plus ou moins distincts: (1) des males de grandes tailles avec une bosse frontale proéminente, un corps trapu et des structures anatomiques liées à une alimentation strictement insectivore ; (2) des mâles sans bosse frontale, plus ou moins trapus avec des structures anatomiques liées à un régime omnivore a tendance insectivore ; (3) des mâles et quelques femelles avec une légère bosse sur la tête, un corps allonge et des structures anatomiques liées à un régime alimentaire alguivore ; (4) des femelles et quelques petits males sans bosse sur la tête, un corps très allongé et un régime alimentaire omnivore a tendance herbivore. Pour expliquer en partie ces différences intra spécifiques, nous avons émis plusieurs hypothèses liées au comportement. La différence morphologique entre les individus peut être le résultat de la mise en place de la dominance et de territoires chez les males. D'autres caractères morphologiques et biologiques, comme le facteur de condition k et le nombre d'ocelles présents sur la nageoire anale qui peuvent être lies au succès reproducteur, ont confirmé les résultats obtenus précédemment. Suite à cette analyse, nous avons étudié la morphologie des ocelles afin d'apporter des éléments sur leur rôle possible dans les processus de reconnaissance entre individus. Nous avons ainsi pu montrer que les ocelles, par leur forme, pouvaient être reconnus par les femelles comme étant des œufs. S'il existe une grande variabilité dans la taille et la disposition de chaque ocelle sur la nageoire anale, on constate que la configuration générale des ocelles reste constante quelle que soit la taille de l'individu. Ce travail de thèse a donc permis de mettre en évidence la complexité de la structure des communautés des cichlides pétricoles du Mwanza Gulf. L'étude écomorphologique à l'échelle d'une population a démontré la plasticité écologique et phénotypique au sein d'une même espèce. Cette plasticité est probablement à la base de l'essaim d'espèces de cichlides observe dans le lac Victoria

  • Titre traduit

    The haplochromis spp. (teleostei, cichlidae) of the rocky shores of the Mwanza gulf, lake Victoria, Tanzania: community structure and ecomorphology


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (270 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 279 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1996 -- 11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.