Les formations superficielles de la moyenne vallée de l’Agly et son bassin versant (Maury et le Verdouble) (Roussillon Pyrénées-Orientales)

par El Mostafa Laaraich

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Henry de Lumley.

Le président du jury était Henry de Lumley.

Le jury était composé de Denis Vialou, François Sémah, André Debénath, Jean-Claude Miskovsky, Alain Giret.

Les rapporteurs étaient Jean-Joseph Blanc, Ian Hedley.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L’Agly et ses deux affluents (Maury et Verdouble) sont caractérisés par un système de formations alluviales étagées. Il s'agit principalement de terrasses climatiques. La néotectonique aurait joué un rôle secondaire en accentuant légèrement l'étagement des terrasses et donc en favorisant l'érosion et le creusement. Les sédiments sont constitués en général de galets et de blocs emballes dans une matrice de sables grossiers globalement mal tries. Les granulométries sont très voisines d'une vallée à l'autre indiquant que leurs alluvions ont été transportées sous des conditions hydrodynamiques voisines et sans variations notamment au cours de la période de dépôts des basses et moyennes terrasses. La présence au sein de ces dépôts grossiers de niveaux ou bien de lentilles de parties fines montre qu'il s'agit généralement de dépôts fluviatiles de crues. Le stock des minéraux lourds forme deux ensembles : le premier caractérise les formations alluviales des affluents. Il est composé essentiellement par le zircon, la tourmaline et le rutile provenant des relais détritiques mésozoïque et oligocène. Le deuxième ensemble est individualise par les minéraux de métamorphisme (grenat, sillimanite et hornblende). Il caracterise les formations alluviales de l’Agly qui sont alimentées directement à partir du massif cristallin de l’Agly. Des variations minéralogiques dues principalement à l'altération mais aussi à la différence quantitative dans les apports ont été observées à partir des alluvions récentes (basses et moyennes terrasses) vers les alluvions anciennes (hautes et très hautes terrasses). Les minéraux argileux présents dans les alluvions des trois vallées sont principalement hérités. L'illite et la kaolinite sont très abondantes. La présence de la smectite et l'augmentation de la teneur de la kaolinite dans les alluvions anciennes (hautes et très hautes terrasses) sont vraisemblablement liées à une transformation des minéraux micacés sous l'influence de variations des conditions climatiques. L'étude paléomagnetique couplée à la datation des grains de quartz par l'ESR a permis de donner un âge d'environ 930 000 ans 130 000 ans a la haute terrasse du Verdouble qui est bien antérieure au remplissage de la caune de l’Arago et contemporaine de la haute terrasse du mas Ferréol dans la vallée de la Têt

  • Titre traduit

    The superficials formations of the middle valley of Agly and it's side basin (Maury and Verdouble) (Roussillon Pyrenees-Orientales)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 110 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1996 -- 01
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.