Effet de la fluoxétine sur certains composés sérotoninergiques et catécholaminergiques, dosés par CLHP, lors d'une étude clinique chez des patients mélancoliques et d'une dépression provoquée chez le rat

par Roland Bourdeaux

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Chafique Younos.

Soutenue en 1996

à Metz .


  • Résumé

    Le but du travail a été d'étudier en premier lieu les corrélations entre les concentrations de MHPG (3-méthoxy-4-hydroxyphénylglycol) et un inhibiteur de recapture de la sérotonine chez 32 patients mélancoliques traités par fluoxétine à 20 mg/jour. Les résultats analytiques de sérotonine dans les plaquettes, MHPG libre, conjugué (sulfate et glucurone) et total dans le plasma et urine, de fluoxétine et norfluoxétine dans le plasma ont été comparé aux résultats cliniques, mesurés à l'aide des scores HDS/MES afin de tester l'hypothèse noradrénergique ou sérotoninergique de la dépression. Dans une étude ultérieure, nous avons exploré en parallèle à ces observations cliniques, les conséquences d'une injection i. P. De fluoxétine à différentes doses, à des rats adultes, sur les concentrations de sérotonine, 5-HIAA, fluoxétine et norfluoxétine dans le cerveau et concentrations de sérotonine, fluoxétine et norfluoxétine dans le sang. La même expérience a été réalisée après injection i. P. De norfluoxétine. Dans une troisième étude, nous avons étudié les effets de la fluoxétine, en traitement curatif, dans le modèle de dépression du stimulus lumineux aversif inévitable. Les mêmes dosages ont été effectués que dans l'étude précédente

  • Titre traduit

    Effect of fluoxetine on some catecholaminergic and serotonergic compounds evaluated by hplc in a clinical study on patients with melancholia and in a rat model of depression


  • Résumé

    The aim of the present work was to study at first the correlation between MHPG (3-methoxy-4-hydroxyphenylglycol) levels and an inhibitor of serotonin uptake in 32 patients with melancholia treated by fluoxetine at 20 mg/day. The analytical data of serotonin in platelets, free, conjugated (sulfate and glucuronide) and total MHPG in plasma and urine, fluxetine and norfluoxetine in plsma were compared to the clinical results as measured by HDS/MES scores in order to test the hypothesis of noradrenergic or serotoninergic depressive subtypes. In a next study, we have explored in parallel to these clinical observations, the consequences of a fluoxetine intraperitoneal injection, at various doses, in adults, upon the concentrations of serotonin, 5-HIAA, fluoxetine and norfluoxetine in the brain and the concentrations of serotonin, fluoxetine and norfluoxetine in blood. The same experiment will be performed after an intraperitoneal injection of norfluoxetine. In the third assay, we studied the fluoxetine effects, in curative treatment, in the depression model of inavoidable aversive light stimulus in rats. The same measures will be effect than those in the previous study

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-209 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 189-209

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.