Etude des crustacés planctoniques d'une retenue soumise à des rejets thermiques : description, dynamique et relations avec le peuplement pisciaire

par Rachid Marzou

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Jean-Claude Moreteau.

Soutenue en 1996

à Metz .


  • Résumé

    Depuis la mise en eau de la retenue (1985), l'évolution du peuplement zooplanctonique est caractérisée par une maturation progressive avec la mise en place d'une structure caractéristique du milieu. De 1986 a 1989, on a assisté à une explosion trophique caractéristique des retenues récentes avec des quantités importantes de zooplancton et une grande prolifération algale. Après cette période le peuplement zooplanctonique montre une réduction de ses effectifs et la mise en place d'espèces adaptées au milieu avec une dominance de cladocères. La salinité de l'eau a permis, que ce soit dans le cas du zooplancton ou du phytoplancton, l'installation d'espèces typiquement euryhalines: eurytemra velox pour le zooplancton et actinocyclus normanii pour le phytoplancton. De même la température, principale caractéristique de la retenue, a permis la prolifération de ceriodaphnia dubia, espèce peu commune en France, et l'étalement du cycle des espèces thermophiles. Les températures hivernales relativement élevées permettent le maintien de certaines populations de cladocères pendant cette période et un redémarrage précoce du cycle du zooplancton dès le mois de mars. La répartition horizontale des crustacés planctoniques dans la retenue, montre une prédominance des phénomènes physiques (mouvements de l'eau). On distingue deux grandes zones: la première, située entre les ouvrages de rejet et de prise d'eau, est caractérisée par de faibles effectifs et une variabilité saisonnière moins importante et la seconde concerne la partie de la retenue non soumise à l'influence du flux d'eau. Le peuplement y est caractérisé par des effectifs élevés, et une forte variabilité saisonnière. La structure du peuplement pisciaire est caractérisée par de nombreux changements. En 1990 et 1991, le peuplement est dominé par le gardon (rutilus rutilus) et la brème commune (abramis brama). A la fin de 1992 et en 1993, l'abondance de ces deux dernières régresse au profit de la brème bordelière (blicca bjoerkna), espèce jusqu'ici présente en faibles effectifs. Les modifications très rapides de la structure du peuplement sont liées à une forte croissance individuelle et une réduction de la longévité. Ces phénomènes rendent les populations très sensibles au problème du recrutement. Une absence, ou un faible taux de recrutement d'une année peut entrainer une modification de la structure du peuplement pendant plusieurs années. Ce cas est concrètement observé pour le gardon en 1992. L'impact de la prédation par les poissons sur le cycle saisonnier des populations des crustacés planctoniques n'est clairement observé que dans le cas de daphnia longispina notamment dans la zone pélagique. Cet impact est particulièrement important durant la période estivale. Les copépodes sont moins soumis à la prédation que les cladocères par les poissons étudiés. Dans le cas des cyclopoides seuls, les stades copépodites sont affectés alors que pour les calanoides, la prédation est quasi-absente

  • Titre traduit

    The planktonic crustaceans of a reservoir receiving heated-water discharge : composition, dynamics and relationships with fish community


  • Résumé

    The zooplanktonic community of the Mirgenbach reservoir has progressively evolued towards a steady state since its creation in 1985. Between 1986 and 1989, a tropic explosion occurred with great quantities of zooplankton and a large proliferation algae. After this period the zooplankton showed a reduction of its stock and a characteristics species established in the reservoir with a dominance of cladocerans. The water salinity, one of the characteristics of this reservoir, permits the installation of typically euryhalines species : erytemora velox for the zooplankton and actinocylus normanii for the phytoplankton. Similarly the temperature, main characteristic of the reservoir, allowed the development of Ceriodaphnia dubia (not common in France) and the display of the cycle of the summer species. Relatively high winter temperatures also allowed the maintien of some cladoceran populations during this season and an early development of the zooplankton early spring. The spatial distribution of planktonic crustaceans showed a predominate influence of physical phenomena (water movements). Two different area can be distinguished : the first, located between the input and the output works of the water, is characterized by weak densities and a less important seasonal variability. The second area is located in part of the reservoir which is not subjected to the water flow were. The community is characterized by raised densities and strong seasonal variability. The structure of the fish community showed strong variation with time. In 1990 and 1991, the roach (Rutilus rutilus) and the common bream (Abramis brama) were the dominant species. At the end of 1992 and 1993 the abundance of these species regressed, while white bream (blicca bjoerkna), until here present in low number, increased in abundance. These very rapid modifications in the community structure were caused by a strong individual growth and a reduction of life-span. In consequence, the population become very sensitive to recruitment. An absence or a poor rate of recruitment of one year can cause a modification of the community structure during several years. This case was specifically observed for the roach in 1992. The impact of fish predation on the seasonal cycle of crustacean populations was clearly observed only in the case of Daphnia longispina notably in the pelagic area. This impact is particularly important during the summer. Copepods are less subjected to predation by fish than the cladocerans. Inthe case of the cyclopoïds only copepodit stages are eaten, whereas for the calanoïds, no predation was observed

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191-[9] p.-1 f. dépl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 175-190

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.