La main-d'oeuvre des usines sidérurgiques de Lorraine : 1880-1939 : étude des flux : l'exemple des Forges de Joeuf

par Piero-Dominique Galloro

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alfred Wahl.

Soutenue en 1996

à Metz .


  • Résumé

    A partir de documents d'archives publiques (archives départementales de Moselle et de Meurthe-et-Moselle), et de fonds prives émanant des entreprises étudiées (forges de Wendel de Joeuf, société métallurgique de Knutange, forges de la marine et d'Homécourt, Chatillon Commentry a Neuves-Maisons et laminoirs de Thionville) l'étude s'est étayée d'éléments probants à la fois qualitativement et quantativement. De ce fait, l'usage d'outils scientifiques de travail comme les statistiques, combinées à un support informatique puissant, a permis un travail rigoureux et précis; plutôt que de développer une argumentation à partir d'échantillons prélevés au hasard, la thèse a réussi à englober l'ensemble de la population ouvrière de plusieurs usines sur la période retenue. La représentativité des sources utilisées ne fait aucun doute et le regard porte sur les travailleurs de la sidérurgie s'est enrichi d'éléments nouveaux. La démonstration vise à mieux comprendre les courants de main-d’œuvre qui transitent par les établissements industriels de Moselle et Meurthe-et-Moselle, deux départements carrefours entre le sud et le nord de l’Europe. Ce travail débute à la fin du XIXe siècle, période capitale dans le développement de la région est de la France et de l'ensemble du monde sidérurgique. Il s'achève avec la seconde guerre mondiale. Le personnel ouvrier des usines a été analyse afin de mieux suivre et comprendre ses trajectoires spatio-temporelles, ses comportements au sein des équipes de travail et son devenir professionnel. Un regard particulier a été porte sur la question des rapports avec les employeurs et l'intervention de l'état

  • Titre traduit

    The labour forces of the iron and steel factories from Lorraine (1880-1939) (study about the floods)


  • Résumé

    With the help of documents from public archives (archives of the departements of Moselle and Meurthe-et-Moselle) and from the private collections of the companies wich have been studied (de Wendel's forges in Joeuf, metallurgic societies of Knutange, forges of the navy and of Homecourt, Chatillon-Commentry at Neuves-Maisons and the rolling mills of Thionville), the study was further supported by convincing elements thanks to both qualitative and quantitative research. Therefore, the use of such scientific tools as statistics, as well as the use of a powerful computer medium, contributed to the rigour and accuracy of the research. Rather than developping an argumentation with samples taken at random, the dissertation includes the entire population of workers from several factories during the closen period. No doubt can be cast on the representativeness of the sources used and knowledge about workers in the iron and steel industries grew richer as new elements were discovered. The demonstration aims at better understanding of the movements of the labour force wich passed in transit through the industrial factories of Moselle and Meurthe-et-Moselle, two French departements (administrative divisions) at a crossroads between southern and northern Europe. This study starts at the end of the 19th century, a major stage in the economic development of eastern France and of the iron and steel industry as a whole. It ends with the Second World War. Factory workers where analysed so as better follow and understand their spatiotemporal trajectories their behaviours in work teams and their professional evolution. Particular attention was paid to the question of the relations of the workers with the employers and to the intervention of the state

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (766-[33] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 611-673 (vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996 GAL (1-4)
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.