Le cogito et la question de Dieu ou La liberté cartésienne et la question de la vérité selon l'interprétation de Sartre

par Bénédicte Liogier

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de François Chirpaz.

Soutenue en 1996

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Quel est le lien entre l'ontologisme de Descartes et l'athéisme de Sartre? Pouquoi Sartre, tout en reconnaissant qu'il n'est pas d'autre point de départ de la philosophie que le cogito cartésien, conclut-il son étude sur "La liberté cartésienne" en estimant que Descartes -dont l'intention déclarée était de prouver "modo geometrico" l'existence de Dieu, de sorte qu'après lui il n'y aurait plus d'athée- aurait lui-même été athée s'il avait vécu de notre temps, après deux siècles de crise de la Foi et de la Science? Il aurait, en effet, compris que la liberté ne consiste pas seulement à se déterminer à dire oui ou non, en assumant -par la générosité- un rigoureux déterminisme dépendant du Dieu Créateur et Législateur, mais davantage à se determiner "ex nihilo", en décidant seul du vrai pour tout l'Univers avec la conscience orgueilleuse d'en être l'unique législateur. Se réveillant de son sommeil dogmatique, en lequel l'avait plongé une vérité fermée à modèle scientifique, il aurait récupéré la liberté créatrice qu'il avait mise en Dieu et qui, en réalité, est le fondement de son projet d'être Dieu en faisant régner dans le monde une vérité à modèle artistique et toujours ouverte car il n'ya personne pour fermer les yeux de l'humanité.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 411p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.