Penser l'alternance pour se former en alternance

par Philippe Maubant

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Meirieu.

Soutenue en 1996

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Nous nous sommes donnés pour premier objectif, dans cette recherche, de tenter de comprendre les mécanismes de l'apprentissage. Nous avons souhaité interroger les itinéraires et les conditions de l'acte d'apprendre, mais aussi questionner les pratiques de formation des enseignants et des formateurs. Nous avons voulu esquisser in fine les bases d'un "mieux apprendre et d'un mieux former. " Le travail de formation avec des publics en difficulté nous a conduit à poser la problèmatique de l'acte d'apprendre et celle de l'acte de former dans le contexte specifique des formations par alternance, fil rouge de la voie technologique et professionnelle. Il est important de rappeler combien cette voie éducative singulière, et plus particulièrement l'alternance en formation ont, depuis plusieurs années, été présentées comme voie alternative à la voie généraliste. Au delà de ces incitations à former et à se former en alternance, incitations parfois incantatoires, il nous a semblé pertinent de réfléchir aux plus values que peut apporter l'alternance en formation au regard précisément de l'acte d'apprendre et de l'acte de former. Dans cette recherche, nous sommes partis progressivement d'une première interrogation : comment apprend-on dans les formations en alternance ?, pour aller vers la question suivante : à quelles conditions les formations par alternance favorisent-elles les apprentissages ? Nous faisons l'hypothèse que ces formations ne permettent pas, a priori d'offrir au public qu'elles accueillent un contexte favorable aux apprentissages, voire aux réapprentissages. Nous souhaitons dans cette recherche proposer le cadre conceptuel d'un acte d'apprendre en alternance.

  • Titre traduit

    Keeping alternance in mind in order to succeed in alternative formation


  • Résumé

    Our mind purpose in this research is to try and understand the mechanisms of apprenticesship. Our wish has beeen to investigate the ways and the conditions of the act of learning but also to examine the methods of formation of both teachers and trainers. We have wished to sketch in fine the bases of a better learning and a better training. The process of training people facing difficulties led us to set the various problems of the act of learning and those of the act of formation in the specific context of alternantive formation, which is the guiding line along the technological and professionnal way. It is important to remind this singular educative way and more particularly alternative formation have been for several years as an alternative proposal to the general and traditional method. Bey and those incitements to give people and to give oneself an alternative formation, incitements sometimes havardsing the charm of a spell, it see med to us that is was pertinent to consider the plus values that alternative formation can bring, precisely as regards the act of learning and the act of training. In that search we started progressively from a prime question : how does one learn in alternative formations ? to proceed towards the following question : what are the conditions required for an alternative formation to facilitate apprrenticesships ? We assume that those formations do not a priori permit to offer to the public they receive an adequate context to apprenticesships or even reapprenticesships. In our research we wish to propose the conceptual frame of an act to learn in alternance, so that alternative formations may lead the learners to success.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (531 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 522-531. Annexes (1 vol.)

Où se trouve cette thèse ?