Caractérisation de deux gènes exprimés au cours de l'embryogenèse précoce du maïs

par Jean-Louis Magnard

Thèse de doctorat en Sciences. Biologie moléculaire végétale

Sous la direction de Christian Dumas.

Soutenue en 1996

à Lyon 1 .

Le président du jury était Christian Dumas.


  • Résumé

    L'androgenese est un processus d'embryogenese experimentale, au cours duquel les microspores (pollen immature) isolees et cultivees in vitro changent de programme de developpement et sont capables de se developper en embryons haploides. Nous avons utilise ce processus de developpement comme systeme modele afin d'isoler des genes exprimes au cours du developpement embryonnaire vegetal. Afin de realiser cet objectif, nous avons d'abord mis au point un protocole de purification d'echantillons homogenes d'embryons androgenetiques a partir des cultures de 5 jours. La technique de mrna differential display a ete adaptee a l'etude de ce type d'echantillon et utilisee pour comparer les populations d'arnm presents dans les embryons androgenetiques de 5 jours et dans les microspores. Cinq produits correspondant a la partie 3' de 5 genes exprimes au cours des processus de developpements embryonnaires precoces androgenetique et zygotique (developpement embryonnaire in planta) ont ainsi pu etre isoles. L'isolement et la caracterisation des genes ea(1) et ea(3) correspondant a deux de ces produits de differential display ont revele que ces deux genes codent potentiellement pour de petites proteines ne presentant pas d'homologies de sequence avec des produits deja caracterises. Au niveau du caryopse de mais, une etude par hybridation in situ nous a permis de montrer que ces deux genes ne sont pas exprimes dans l'embryon mais sont detectes conjointement au niveau d'une region de l'albumen en contact etroit avec l'embryon. Le gene ea(1) est en outre egalement exprime au niveau des cellules de transfert a la jonction entre l'albumen et les tissus de la plante mere. L'expression de ces deux genes au niveau de l'albumen des embryons zygotiques d'une part et dans les embryons androgenetiques d'autre part suggere donc que les embryons androgenetiques pourraient correspondre en fait a l'association d'un embryon et d'un tissu nourricier. Ce type de structure permettrait de reproduire in vitro les interactions qui existent entre l'embryon et l'albumen au sein de la graine

  • Titre traduit

    Characterization of two genes expressed during early embryogenesis in maize


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (92 f.-[5] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. [82]-92

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.