Chromatographie de partage centrifuge : études théoriques et applications aux fullerènes et aux saponines

par Karine Talabardon

Thèse de doctorat en Sciences. Analyse physico-chimique. Chimie analytique

Sous la direction de Alain Berthod.

Soutenue en 1996

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Alain Berthod.


  • Résumé

    La chromatographie de partage centrifuge (cpc) refere generalement a tout type de chromatographie liquide-liquide n'utilisant pas de support solide, mais deux liquides non miscibles prepares par melange de deux ou plusieurs solvants ou solutions. La colonne maintient donc la phase stationnaire liquide en place par des forces centrifuges, tandis que la phase mobile, egalement liquide, percole a travers la phase stationnaire. Suivant le type de chromatographe utilise, on parlera de chromatographie a contre-courant (ccc) ou chromatographie de partage centrifuge (cpc). La premiere partie de ce memoire decrit la technique cpc, les differents appareils et les applications qui en sont faites. La seconde partie contribue a une meilleure comprehension des mecanismes conduisant a une bonne separation par cpc. La troisieme partie concerne l'evaluation de la technique cpc dans le domaine de la separation de molecules. Les fullerenes, molecules constituees uniquement d'atomes de carbone sont difficilement separees par chromatographie en phase liquide. Une separation interessante a ete obtenue par cpc au moyen d'un systeme ternaire. Une deuxieme etude concerne le fractionnement d'un melange de saponines, molecules extraites d'une plante, le fenugrec. Ce fractionnement a ete realise avec inversion de mode en cours d'analyse ; cette technique consiste a inverser le role des phases: la phase stationnaire devient la phase mobile et vice-versa. Ceci a permis une elution des molecules trop fortement retenues par la phase stationnaire

  • Titre traduit

    Centrifugal partition chromatography: theorical studies and applications to fullerenes and saponins


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-193

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.