Caractérisation d'une nouvelle protéine des membranes basales : l'antigène GDA-J-F3

par Barbara Gayraud

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Monique Aumailley et de Leena Bruckner-Tuderman.

Soutenue en 1996

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Monique Aumailley.

Les rapporteurs étaient Leena Bruckner-Tuderman.


  • Résumé

    En utilisant l'anticorps monoclonal gda-j/f3, nous avons caracterise un nouvel antigene des membranes basales sous jacentes aux epithelia pluristratifies. Par immunofluorescence indirecte, l'anticorps gda-j/f3 montre une fluorescence lineaire strictement localisee a la jonction dermo-epidermique. Par microscopie electronique, l'epitope est localise aux points d'insertion des fibrilles d'ancrage dans la lamina densa. L'antigene est different du collagene de type vii, le composant structural majeur des fibrilles d'ancrage, puisque l'anticorps gda-j/f3 ne reagit pas in vitro avec le collagene de type vii purifie. Dans des cultures cellulaires sans serum, l'antigene est exprime par les keratinocytes humains normaux, les lignees cellulaires epitheliales et dans une moindre mesure par les fibroblastes dermiques humains. L'immunoprecipitation de milieu metaboliquement marque, par les keratinocytes ou des cellules de type epitheliales, avec l'anticorps gda-j/f3, montre deux polypeptides qui migrent en sds-page, a une masse moleculaire de 46 et 50 kda, dans des conditions non reductrices. Dans les gels realises en presence d'un agent reducteur, seul un polypeptide de 50 kda est observe. L'antigene est resistant au traitement enzymatique par la collagenase bacterienne, mais sensible a la trypsine et a la pepsine. Cet antigene montre une affinite pour l'heparine et la deae-cellulose dans des conditions de faible force ionique et de ph alcalin. Ces donnees indiquent que l'antigene gda-j/f3 est une petite proteine globulaire contenant des ponts disulfures, avec un potentiel d'interagir avec les proteoglycannes des membranes basales. L'integration de l'antigene gda-j/f3 dans l'architecture de la jonction dermo-epidermique est dependante de la presence du collagene de type vii, puisque l'anticorps est absent chez certains patients atteints d'une pathologie cutanee hereditaire, l'epidermolyse bulleuse dystrophique, caracterisee par l'absence du collagene de type vii et des fibrilles d'ancrage

  • Titre traduit

    Characterization of a new protein of basement membranes: the gda-j/f3 antigen


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 208-232

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.