Etude de la variabilité intraspécifique de Mycoplasma agalactiae : bases pour l'amélioration du diagnostic de l'agalactie contagieuse

par Dominique Bergonier

Thèse de doctorat en Sciences. Biologie moléculaire

Sous la direction de Yves Richard.

Soutenue en 1996

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Yves Richard.


  • Résumé

    Dans la premiere section de l'etude, la variabilite antigenique intraspecifique a ete analysee a l'aide d'anticorps monoclonaux reconnaissant des epitopes de surface. Parmi les 9 epitopes specifiques reconnus 4 subissent des variations d'expression dans les generations d'une cellule. Cette instabilite affecte des epitopes simples ou portes par plusieurs proteines et apparait in vitro de facon aleatoire et a une frequence elevee. L'etude du degre de representativite des epitopes specifiques au sein de 245 isolements a permis de souligner une nette heterogeneite intraspecifique qui est partiellement reliee a l'origine geographique des souches. La caracterisation de la variabilite antigenique membranaire par immunoblotting a montre que les modifications antigeniques procedent de variations d'expression mais egalement de variations du poids moleculaire des proteines. Ces systemes antigeniques variables in vitro sont portes par des proteines immunogenes in vivo. L'immunomodulation par la reponse immunitaire de l'hote de ces mecanismes a ete evaluee in vitro en utilisant un test de pression immunitaire. L'activite immunomodulatrice directe de la reponse humorale a ete demontree par l'observation de modifications reproductibles de l'antigenicite, qui pourraient avoir une fonction d'echappement a la reponse immunitaire de l'hote. Dans la deuxieme section, la variabilite intraspecifique proteique et genomique a ete analysee par electrophorese en gel de molyacrylamide et par profils de restriction de l'adn. M. Agalactiae apparait sur ces 2 plans comme une espece heterogene. Une technique pcr (polymerase chain reaction) permettant l'amplification d'une sequence du gene de l'arn ribosomal 16s a ete developpee, afin de proposer une methode alternative de definition de l'espece et de diagnostic. Cette technique a permis la detection de m. Agalactiae et de m. Bovis. Une amplification apres purification d'adn a ete obtenue pour 150 souches


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237-8 f.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [45] f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.