Micropropagation des conifères : étude physiologique et moléculaire du microbouturage du cèdre (Cedrus libani Loudon) et apport de la symbiose mycorhizienne à l'embryogenèse somatique du mélèze (Larix x eurolepis Henry)

par Florence Piola

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de René Rohr.

Soutenue en 1996

à Lyon 1 .

Le jury était composé de René Rohr.


  • Résumé

    Le theme de cette these comporte deux volets: la contribution a une methode de micropropagation du cedre du liban (cedrus libani loudon) a partir de graines et l'etude de l'apport de la mycorhization controlee sur la qualite du systeme racinaire des plantules produites in vitro. La desinfection des graines bloque leur germination. Nous avons reussi a introduire ce conifere in vitro, avec des explants desinfectes issus de germinations non steriles. Deux obstacles ont ete systematiquement rencontres: l'arret de croissance de tous les bourgeons inities in vitro et l'inaptitude des microboutures a produire des racines. Le developpement des bourgeons a ete obtenu par une elevation de 24c a 30c de la temperature de culture. Nous avons dose aux deux temperatures de culture, les differentes hormones impliquees dans la regulation des organogeneses caulinaire et racinaire in vitro. La quantite d'aba des microboutures cultivees a 24c est significativement plus importante qu'a 30c et la repartition tissulaire est differente. Nous proposons l'hypothese d'une inhibition de la croissance des bourgeons a 24c par l'aba contenu dans les aiguilles. Par ailleurs, les proteines synthetisees par les microboutures sont de nature differente a ces deux temperatures, ce qui peut traduire une modification de l'expression genetique des cellules. Le dosage d'aia n'a pas mis en evidence de gradient apico-basal et les concentrations sont uniformement faibles. L'absence d'enracinement y trouve peut-etre la son explication. Par rapd, l'homogeneite genetique au sein des clones de cedre a ete mise en evidence ainsi qu'une diversite interclonale. Cela permettra, a terme, de disposer de marqueurs genetiques. Enfin, face a l'inaptitude des microboutures de cedre a former des racines, l'effet de la mycorhization controlee sur un modele different, des plantules de meleze hybride (larix x eurolepis henry) issues d'embryogenese somatique et pourvues donc d'un pole racinaire pre-forme a ete analyse, avec 4 champignons ectomycorhiziens: laccaria laccata, hebeloma cylindrosporum, pisolithus tinctorius et suillus grevillei. Les trois premiers ameliorent significativement la croissance du systeme racinaire des plantules. Une etude ultrastructurale demontre que la symbiose a bien ete initiee pour deux d'entre eux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (115 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 100-115

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.