Tolérance aux métaux lourds des bactéries de sédiments fluviatiles : acclimatation au zinc d'une souche d'Alcaligenes piechaudii

par Thierry Delorme

Thèse de doctorat en Sciences. Ecologie microbienne

Sous la direction de Anne-Monique Gounot.

Soutenue en 1996

à Lyon 1 .

Le président du jury était Anne-Monique Gounot.


  • Résumé

    Bien que faiblement contamine par les metaux, le sediment de l'ile de grand-gravier, contient des bacteries metallo-resistantes. Une souche d'alcaligenes piechaudii (zn11) pouvant se developper sans acclimatation prealable au zinc, en presence de 8 mm de zinc, a ete isolee. Son acclimatation au zinc a ete plus particulierement etudiee. En presence de fortes concentrations metalliques, la cinetique de croissance d'a. Piechaudii zn11 presente une phase de latence d'autant plus importante que la concentration metallique est elevee. L'entree du zinc, par les transporteurs du magnesium, entraine des blocages du metabolisme bacterien, se traduisant par une perte de viabilite importante. La phase de latence est une phase de reparation cellulaire et d'induction d'un mecanisme d'efflux energie dependant, impliquant une atpase. L'induction de la resistance a 3mm par une culture en presence de 50m de zinc a ete caracterisee par deux phases. La premiere est probablement liee a un phenomene de stress. Les proteines de stress induites par la presence du zinc 50m protegeraient la cellule vis a vis des effets du zinc a de plus fortes concentrations metalliques. La seconde phase serait due a la mise en place du mecanisme d'efflux. Le phenomene de stress semble persister dans les bacteries acclimatees au zinc 3mm. La resistance d'a. Piechaudii zn11 au zinc est induite par des precultures en presence de differents metaux (cadmium, cobalt, et cuivre) ; la reciproque est egalement observee. Toutefois, la croissance des cellules acclimatees au zinc 3mm est inhibee par l'apport de faibles teneurs de ces metaux. Le mecanisme de resistance au zinc serait donc specifique. Seul l'isolement des genes de la resistance au zinc (non obtenu) indiquera si a. Piechaudii zn11 possede un seul mecanisme de resistance capable d'expulser les divers metaux testes, ou si chaque metal necessite son propre mecanisme, comme cela semble etre le cas avec le nickel


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (xv-293 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 253-267

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.