Etude du phénotype transformé des cellules synoviales dans la polyarthrite rhumatoïde

par Raphaël Lemaire

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de René-Marc Flipo.

Soutenue en 1996

à Lille 1 .


  • Résumé

    Dans la polyarthrite rhumatoïde (PR), les cellules synoviales de type fibroblastique participent activement à la dégradation du cartilage de l'articulation de par l'expression d'un phénotype transformé. Ces cellules synoviales prolifèrent et sécrètent des enzymes protéolytiques comme les cathepsines B et L. Ce phénotype transformé serait régulé par les cytokines présentes dans la synoviale inflammée. La régulation par les cytokines de l'expression et de la sécrétion des cathepsines B et L était étudiée in vitro chez la cellule synoviale. Dans l'optique de mieux caractériser le phénotype transformé des cellules synoviales rhumatoïdes, l'épissage alternatif de la région 5' de l'ARNm de la cathepsine B était examiné au niveau tissulaire. Cet épissage donne naissance à différents types d'ARNm surexprimés spécifiquement dans les tissus tumoraux. Afin de comprendre les signaux intracellulaires associés à l'expression du phénotype transformé des cellules synoviales dans la PR, ces cellules étaient transfectées de façon stable avec l'antigène grand T de SV40 et l'oncogène T24 H-ras. Les changements phénotypiques associés à leur expression étaient étudiés. Grand T induisait une transformation morphologique, une prolifération accrue, une croissance indépendante d'ancrage et de facteur de croissance, la formation de tumeurs transitoires dans des souris SCID, ainsi qu'une sécréion des cathepsines B et L, notamment de leurs formes matures, accrue et indépendantes des cytokines. La transfection de ras dans les cellules déjà transformées par grand T ne modifiait pas le phénotype initial de ces cellules. Grand T conférait donc aux cellules synoviales un phénotype transformé similaire à celui induit chez ces cellules par les cytokines : grand T activerait les mêmes voies intracellulaires que celles associées à l'expression de ce phénotype transformé et activées par les cytokines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 132-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1996-290
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.