Régulation des gènes impliqués dans l'athérosclérose et l'obésité : rôle des facteurs nutritionnels, hormonaux et pharmacologiques sur la régulation des gènes de l'apolipoprotéine A-I, du PPAR[alpha] et de l'ob

par Régis Saladin

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Jean-Charles Fruchart.

Soutenue en 1996

à Lille 1 .


  • Résumé

    Le but de cette étude était d'étudier les mécanismes par lesquels les facteurs nutritionnels, hormonaux et pharmacologiques, interviennent dans des maladies comme l'athérosclérose et l'obésité, l'hypothèse étant qu'ils exercent leur action en régulant l'expression des gènes clés implique dans ces maladies. Les lipoprotéines de hautes densités (hdl), principalement par l'action de leur principal constituant protéique, l'apolipoproteine a-i (apo a-i), ont un effet protecteur contre le développement de l'athérosclérose. Les hdl sont impliquées dans le transport inverse du cholestérol, consistant à capter le cholestérol excédentaire des cellules périphériques pour le ramener vers le foie ou il est catabolise. Les glucocorticoïdes provoquent une augmentation des taux plasmatiques de hdl chez l'homme et le rat. Chez le rat, nous avons montré que cette augmentation est corrélée avec une induction de la transcription hépatique du gène de l'apo a-i, ce qui pourrait, en partie, expliquer l'effet des glucocorticoïdes sur les hdl. Par contre, les fibrates, agents pharmacologiques hypolipemiants, et certains acides gras, provoquent chez le rat une diminution des taux plasmatiques de hdl. Nous avons montré que cette diminution s'accompagne d'une réduction de la transcription hépatique du gène de l'apo a-i. Les fibrates et les acides gras activent les facteurs de transcription ppars, membres récemment clones de la superfamille des récepteurs nucléaires d'hormones. Le ppar, exprime au niveau hépatique, medie l'effet des fibrates et des acides gras sur les gènes impliqués dans le metabolisme lipidique. Nous avons montre que l'expression de ce gène pouvait être régulé de manière transcriptionnelle par les glucocorticoïdes. In vitro, en présence d'un activateur de ppar (fibrates ou acides gras) et d'un inducteur de ppar (glucocorticoïdes), l'effet sur les gènes cibles du ppar, est plus prononce. La mutation du ge��ne ob, dont le produit, la leptine, agit comme facteur de satiété et régule le metabolisme énergétique, intervient dans le développement de l'obésité chez la souris. Chez le rat, nous avons montre que l'administration de glucocorticoïdes provoque une baisse de prise de poids et de nourriture. De plus, l'expression du gène ob est régulée par la nutrition de l'animal. L'expression de ce gène est induite par la prise de nourriture, cet effet étant medie par l'insuline. L'ensemble de ces résultats montre que l'effet des facteurs nutritionnels, hormonaux et pharmacologiques peut s'expliquer, en partie, par une action sur l'expression des gènes clés impliquent dans l'athérosclérose et l'obésité.

  • Titre traduit

    Regulation of genes involved in atherosclerosis and obesity : effect of nutritional, hormonal and pharmacological factors on apolipoprotein A-I, PPAR and ob gene expression


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (102-31-[36] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 78-100

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1996-35
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.