Etude moléculaire et immunologique de deux variants antigéniques de Plasmodium falciparum induisant une réponse immune spécifique chez le singe Saimiri sciureus

par Cécile Le scanf

Thèse de doctorat en Biologie et génétique moléculaires et cellulaires. Biotechnologie

Sous la direction de Jean-Michel Masson.

Soutenue en 1996

à Toulouse, INSA .


  • Résumé

    L'infection experimentale du singe saimiri sciureus a permis de montrer que la protection induite apres une premiere infection par un variant de plasmodium falciparum est specifique de variant. Dans ce travail, nous avons caracterise deux variants antigeniques (denommes o et r) de la lignee palo alto adaptee au singe splenectomise. Nos resultats indiquent que l'ultrastructure de la membrane du globule rouge infecte est differente pour ces deux variants, de meme que les proprietes d'adhesion (rosetting et autoagglutination) et le serotype de surface. Dans le but d'identifier des cibles de l'immunite specifique de protection, deux approches ont ete mises en uvre. (i) l'analyse de la composition antigenique des deux variants a montre qu'ils different par l'expression de pfemp1 et par le niveau d'expression d'au moins deux autres antigenes associes avec la membrane du globule rouge infecte: pfemp3 plus abondant chez les parasites r ; hrp1 plus abondant chez les parasites o. (ii) une analyse moleculaire fondee sur le criblage differentiel d'une banque genomique d'expression a permis d'isoler de nombreux clones exprimant des motifs antigeniques detectes preferentiellement par les serums anti-r. Seule une fraction de ces clones reagit avec les anticorps elues de la surface des globules rouges parasites. Parmi ceux-ci, des clones codant pour pfemp3 et pour des motifs riches en asparagine ont ete identifies. Nous avons montre que l'un des genes qui code pour une proteine riche en asparagine (celui defini par le clone 13) n'est exprime que par les parasites r. L'ensemble de ces resultats indique que le passage du phenotype o au phenotype r est associe a l'expression d'un nouvel antigene variant (pfemp1), a l'activation du gene 13, a l'augmentation des taux de pfemp3, et a la baisse des taux de hrp1. Ces donnees suggerent qu'en plus de l'antigene variant, la modulation de l'expression d'autres antigenes conserves participe a l'acquisition de l'immunite specifique de variant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Annexes : 406 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996/383/SCA
  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996/383/SCA
  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.