Phénomène de séparation de phase induit par une réaction chimique dans des mélanges thermoplastique/polyépoxy : contrôle des morphologies et propriétés

par Emmanuel Girard-Reydet

Thèse de doctorat en Sciences des Matériaux

Sous la direction de Jean-Pierre Pascault.

Soutenue en 1996

à Lyon, INSA , dans le cadre de École Doctorale des Matériaux (Lyon) , en partenariat avec LMM - Laboratoire des Matériaux Macromoléculaires (Lyon; INSA) (laboratoire) .


  • Résumé

    Notre objectif était de renforcer des réseaux époxy par des additifs thermoplastique initialement solubles dans le système réactif, démixant en cours de polycondensation, avec comme restriction préserver la continuité de la phase riche en thermodurcissable. Contrôler les morphologies finales et les propriétés mécaniques exige de contrôler la cinétique de polycondensation, la thermodynamique du mélange avant et en cours de réaction, et de comprendre les mécanismes de séparation de phase. En terme de renforcement, seul le développement de morphologies bicontinues ou inversées conduit à une augmentation significative de la ténacité. Dans le cas qui nous préoccupe de phase dispersée riche en thermoplastique, le taux de renforcement est quasiment nul du fait d'une très faible adhésion interfaciale. Pour résoudre ce problème de fragilité, nous avons adapté à nos mélanges le concept de compatibilisation par un copolymère tribloc.

  • Titre traduit

    = Reaction-induced phase separation process in thermo/polyepoxy blends : Control of morphologies and properties


  • Résumé

    Our aim was to improve fracture toughness of brittle epoxy networks by using thermoplastic additives through the reaction-induced phase separation procedure. The main advantage of this procedure is the possibility of generating a variety of morphologies within the final material. However, the control of these morphologies and subsequent mechanical properties requires an effective control of every factor affecting the kinetic and the thermodynamic of the blend and the understanding of phase separation mechanisms. The fracture toughness was significantly improved only when bicontinuous or inverted structures were generated, resulting from the plastic drawning of the thermoplastic-rich phase. Alternatively, before phase inversion, no mechanical reinforcement was measured due to poor interfacial adhesion. The use of triblock copolymers was found to be a suitable way to improve fracture toughness of brittle thermoplastic/thermoset blends while maintaining a continuous thermoset phase.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (188 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : C.83(1939)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.