Structures et circulations de fluides dans un avant-pays synschisteux : le système de chevauchements des Mauritanides du Sénégal

par Catherine Bineta Diop

Thèse de doctorat en Géosciences, matières premières et environnement

Sous la direction de Anne-Marie Boullier.

Le président du jury était Jean Macaudière.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Grattier, Jean-Christophe Maurin.


  • Résumé

    Les Mauritanides du Sénégal (Afrique de l'ouest) sont constituées par des nappes épizonales mises en place au varisque. Ces nappes sont constituées de séries du précambrien supérieur au silurien, répétées dans des duplex caractéristiques des systèmes de chevauchements en rampes et paliers. Les chevauchements sont associés à une schistosité majeure S2 orientée N030°E, 15°NW portant une linéation d'étirement régionalement orientée N130°E. Des critères cinématiques suivant cette linéation indiquent que la mise en place des nappes s'est faite du NW vers le SE. La propagation des nappes vers le SE est accommodée par des structures plicatives variées: antiformes de propagation associées à des kinks, plis déjetés au SE et plis isoclinaux dans les contacts chevauchants, toutes développées dans un même continuum de déformation monocyclique. On observe une deformation cisaillante marquée uniquement au niveau des contacts ; mais dans les nappes, la déformation est à dominante co-axiale, comme le montrent les opr du quartz, qui indiquent une activation des systèmes basal et prismatique <a>. Ces témoins de la déformation plastique sont accompagnés d'une dissolution-cristallisation importante assistée par les fluides et se traduisant par des veines et fentes de tension remplies de quartz, des stylolites et des microfractures indiquant un raccourcissement perpendiculaire à S2. L’étude de la fabrique de forme de marqueurs au sein des nappes a montré une forme généralement aplatie dans la schistosite S2, et compatible avec l'action de la dissolution-cristallisation. Les conditions métamorphiques pendant la formation des nappes déterminée par la pétrologie et l'étude des inclusions fluides ont été estimées entre 500°C et de 300°C du NW au SE pour des pressions maximales de 4 kbars. Les fluides mis en place dans les nappes, principalement aux zones de contact, ont une composition influencée par la nature du substratum. Les Mauritanides sont un avant-pays caractérisé par une tectonique pelliculaire

  • Titre traduit

    Structures and fluid circulations in a foreland belt: the thrust system of the Mauritanides of Senegal


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 p.)
  • Annexes : 163 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DIO
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T INPL 1996 DIO
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.