La production politique du paysage : éléments pour une interprétation des pratiques ordinaires de patrimonialisation de la nature en Allemagne et en France

par Danny Trom

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Pierre Favre.

Soutenue en 1996

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Partie du constat de la prolifération de mobilisations locales en faveur de la nature, cette recherche vise à explorer ce qui se joue dans ces conflits autour du paysage. Se fondant sur un ensemble d'études de cas de mobilisation contemporains et historiques, conjuguant les dimensions synchroniques et diachroniques, cette recherche s'emploie à formaliser la mise en forme cognitive de la revendication elle-même. Le repérage de la centralité de la question esthétique dans ce type de conflits et sa réintégration dans l'espace du discours rationnel permet d'identifier quatre procedures bien distinctes, formant le cadre contraignant à l'intérieur duquel la nature devient objet de revendication politique. Elles constituent des conditions de possibilité qui, en amont, régissent l'entrée de la nature dans le jeu de la conflictualité sociale. Elaborées par un réseau de spécialistes autour de 1900, à l'époque de la naissance des premiers porteparole de la nature, elles sont aujourd'hui immédiatement actualisables et actualisées chaque fois que des personnes s'instituent en porte-parole de la nature. Chacune de ces opérations élémentaires suppose que les personnes engagées dans l'action soient dotées de compétences spécifiques qui ont été successivement explorées. Afin d'attester de l'existence du paysage dans des situations tendues et de l'imposer au plus grand nombre, les militants engagent conjointement les quatre procédures et mobilisent simultanément les quatre compétences, activité qui a été appelé "herméneutique ordinaire des objets". Cette réception productrice du paysage, qui consiste à inscrire une structure intentionnelle dans l'espace, s'apparente à une forme d'administration de la preuve de la beauté de l'espace en litige. Elle renferme une efficacité politique parce qu'elle fait fond sur une manière singulière, aujourd'hui partagée, de se rapporter visuellement au monde matériel. Les spécificités nationales de la France et de l'Allemagne n'apparaissent ici que comme des formes incidentes de mutations structurelles.

  • Titre traduit

    The political production of landscape : material for an interpretation of nature's collective approriation in Germany and France


  • Résumé

    Starting from the fact that local mobilization against de the destruction of landscape is encreasing, this work seekes to explore their meaning. Founded on a set of contemporary and historical case studies of local mobilization, crossculting synchronic and diachronic dimensions, this work focuses on the formalization of the cognitive construction of demand itself. The central position of the aesthetic question in this type of conflicts and its reintegration in the theoretical realm of rational discourse allows for the identification of four dinstinct elmentary operations, forming a frame trough which nature becomes an objet of public demands. The actualization of theses elementary operations is a prerequisit to the interjection of nature in the sphere of social and political conflict. Elaborated by a large social network at the turn of the twenteeth century, corresponding to the advent of nature's first political spokesmen, they are today available and effectivelly actualized each time ordinary people engage themselves publicly in the defense of spatialized nature. Each of these elementary operations suppose that acting people master a range of specific skills, which are explored one by one. In order to attest to the existence of landscape in conflictual situations and to impose it on the largest possible public, activists engage altogether the four elementary operations and simultaneously mobilize the four skills, performing an activity that has been defined as an "ordinary hermeneutics of objects". This productive reception of landscape, which consist in inscribing an intentional structure in space, has to be understood as the revieling of an evidence of the conflicted space's beauty. It encloses a political efficiency while relying on a specific, and today, widely shared way to relate visually to the material world. In this context, the national pecularities of France and Germany appears as incidental forms of a more structural set of changes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(624 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 339
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-1996-20
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.