Radio Free Europe-Radio Liberty : la dimension radiophonique de la stratégie américaine de Guerre froide

par Anne-Chantal Lepeuple

Thèse de doctorat en Histoire du XXe siècle

Sous la direction de Pierre Milza.

Soutenue en 1996

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Les Etats-Unis ont mené, pendant toute la guerre froide, une stratégie de perturbation vis-à-vis du bloc soviétique dont les instruments ont été deux stations de radio, Radio Free Europe et Radio Liberty. Respectivement créées en 1950 et 1953 avec l'assentiment de l'administration, ces radios ont fonctionné de façon occulte sous l'égide de la CIA jusqu'en 1973. La fiction de leur gestion privée permettait au gouvernement une politique de déstabilisation qui, sans pousser à la subversion, visait à soutenir l'esprit de résistance et à favoriser les différentes formes d'opposition. Initialement favorables à l'idée de "libération" ces stations se sont rapidement orientées vers le concept de "libéralisation". En 1973, à la suite de révélations sur le financement et la gestion des radios par la CIA, l'administration américaine reconnut et officialisa cette forme de propagande en la justifiant par le droit à une information libre. L'activité des radios s'est poursuivie au-delà des événements de 1989 1991, avec l'accord des nouveaux dirigeants des Pays de l'Est. Il semble donc que RFE et RL aient eu, par leur action sur la durée, un rôle de catalyseur dans l'effondrement du système soviétique.


  • Résumé

    During the entire cold war, the United States conducted a nuisance strategy against the soviet block, the instruments of which were radio stations, Radio Free Europe and Radio Liberty. Set up respectively in 1950 and 1953 with the administration's agreement, those two radios operated "privately" under CIA's supervision until 1973. Their alleged status made it possible for the government to lead a destabilizing policy which, although short of subversion, aimed at sustaining a resistance spirit and at promoting the various forms of opposition. Initially dedicated to "liberation", the stations veered quickly to the concept of "liberalization". In 1973, following leaks on CIA's financing and management of the radios, the American administration officially recognized and legalized this form of propaganda, justifying it on account of the right to a free information. The radios' activity continued beyond the 1989 1991's changes with the approval of the new leaders of Eastern countries. It seems then, that RFE and RL did, in the long run, have a catalytic effect on the events which led to the collapse of the soviet system. .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (881 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 317-1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 317-2
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1935
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.