La culture scientifique technique et industrielle : logiques d'acteurs et enjeux des actions menées en région Lorraine (1980-1995)

par MARIE-JEANNE CHOFFEL MAILFERT

Thèse de doctorat en Sciences de l'information

Sous la direction de Bernard Miège.

Soutenue en 1996

à Grenoble 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etude d'un mouvement culturel herite de l'activite de vulgarisation scientifique mais elargi, dans la decennie 80, aux domaines technique et industriel. La csti, objet de politique publique, realise la conjonction de forces politiques, economiques et sociales. Elle offre un nouvel espace de legitimite a l'etat en presence d'enjeux lies aux territoires comme a la mondialisation. Au moment de la mise en place de la regionalisation, elle donne lieu a un developpement flexible qui poursuit des visees de developpement local, de valorisation patrimoniale ou de diffusion de l'activite scientifique justifiant la modernite technologique. L'analyse des logiques d'emergence de ce mouvement sur la region lorraine dans un contexte de decomposition du champ industriel traditionnel permet de comprendre cette flexibilite comme le resultat d'une tension entre des logiques endogenes et exogenes. Du point de vue des logiques d'emergence endogenes, ce mouvement, investi par les acteurs de divers champs professionnels releve d'une pertinence sociale forte qui renouvelle les formes de l'action culturelle. Cependant, l'analyse de la perception par les publics, des referentiels proposes par les activites de csti, semble montrer qu'un glissement de sens entre les differents domaines impliques, en l'occurrence la culture, la science, la technique et l'industrie, s'opere: la csti renvoie a l'univers de representations qui a legitime l'organisation industrielle et legitime sa mutation.

  • Titre traduit

    Scientific, technical, and industrial culture (stic) protagonist logics and stakes of actions led in the lorraine region (1980-1995)


  • Résumé

    Analysis of a cultural trend inherited from scientific popularization activity but broadened to the technical and industrial fields in the eighties. Stic which is a matter of government policy is the combinaison of political, economic and social forces. A new area of legitimacy is offered to the state with stakes linked with regions as well as globalisation. At the time of the country's parting into regions it generates a flexible development which aims at local and patrimonial development or at the circulation of scientific work justifying technological modernity. The analysis of why this trend developed in the lorraine region at a time when traditional industries were failing, shows that this flexibility is the result of a tension between endogenous and exogenous reasonings. On the endogenous side, this trend comes from strong social ties which revive different cultural actions. However, the analysis of how people perceive the systems of references offered by stic activities, shows a shift in meaning between the various fields involved, namely culture, science, technique and industry: stic refers to the range of representations which justified the industrial organization and is justifying its reorganization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (586 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Archives Henri Poincaré. Bibliothèque du Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CHO-446
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Campus lettres et Sciences Humaines. Centre commun de documentation en sciences humaines et sociales.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.