La communication publique : de la mise en scène à la stratégie, de la norme à la démocratie

par Annie Gentès

Thèse de doctorat en Sciences de l'information

Sous la direction de Bernard Miège.

Soutenue en 1996

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Au travers d'une communication sur les produits et les services, au travers d'une communication sociale pretendant a l'evolution des comportements, la communication publique est essentiellement un discours sur l'etat. C'est aussi du meme coup la communication d'une democratie. Ce qui signifie que le discours public refere toujours a la communication publique comme signifiant democratique. Autrement dit la communication publique est toujours une metacommunication, une communication qui se prend elle-meme comme objet. En etudiant la communication des ministeres, on elucide les contraintes symboliques et les conditions de validite du discours d'etat. L'etat ne peut pas communiquer de n'importe quelle facon. Certaines formes de son discours et de sa participation au debat public sont reconnues legitimes, qui constituent les registres et les structures d'interaction de la communication publique. La communication publique est ainsi prise dans ce que nous appellerons une logique strategique, c'est-a-dire qu'elle est une action orientee vers une fin que l'on juge en fonction de son succes. Mais les raisons pour lesquelles un etat communique ne sont pas uniquement de l'ordre de l'optimisation des gains ou de la poursuite du pouvoir. Si l'on veut comprendre la communication publique, par dela la collection des themes et des techniques, il faut les referer a d'autre s logiques de communication. Ainsi, en s'inscrivant dans des recits traditionnels sur le pouvoir (mythes, utopies) et en reprenant les discours circulant dans la societe francaise comme les sondages, la communication publique repond aux necessites d'une logique dramaturgique de mise en scene de l'etat- l'etat comme acteur au sens propre de la vie publique - a une logique ideologique de diffusion des valeurs et a une logique communicationnelle qui amene les acteurs de la vie politique a trouver un accord sur un projet a partir de definitions communes.


  • Résumé

    Public communication actors produce a discourse essentially aimed at representing the state. In other words, when this discourse seems to deal with products and services, or when the main social purpose seems to be that of changing the behavioural patterns of citizens, what is primarily at stake is the building of a representation of the french state and nation. Hence the production of a discourse which is concerned with democracy. Indeed, public communication is pointed o out as the proper sign of a true democratic state. Thus, public communication can be described as a meta-communication, a communication which considers itself as its own main subject-matter. Studying the communication of some french government ministries implies an analysis of the symbolical constraints and conditions of a national speech. No state can communicate as it will. Only determined registers and ways of participating to the public debate are considered legitimate. Government ministries communicate so as to successfully fulfill their goals. They comply to what we call a strategic logic. But a state does not communicate only to maximize profits nor to keep or gain power. It is interesting to encompass other kinds of logic which may account for the complexity of the public discourse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (487 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 453-478

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/1996/52/1-2
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.