La perception visuelle de la verticale : rôle de l'activité posturale et de l'orientation du corps

par Marion Luyat

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Théophile Ohlmann.


  • Résumé

    Ces recherches s'inscrivent dans le domaine de l'orientation spatiale et concernent en particulier le role de la posture dans la perception de la verticale (verticale subjective visuelle). Dans le cadre de l'approche ecologique de l'orientation spatiale (stoffregen & riccio, 1988), l'effet du controle actif de la posture sur la perception de la verticale est etudie, dans une premiere serie d'experiences, en manipulant le degre de sollicitation posturale de l'individu. Les resultats montrent que la gestion de l'equilibre n'est pas une condition indispensable pour effectuer un jugement perceptif visuel de verticalite. La position de l'axe z semble en revanche jouer un role important. De fait, d'une etude specifiquement centree sur le versant actif de la posture, ces donnees conduisent la recherche vers une prise en compte du versant statique de la posture. Afin d'etudier la contribution de l'axe z, une deuxieme serie d'experiences est realisee. La perception de la verticale est evaluee en decubitus dorsal lors de modifications de la position du corps au sol et egalement en presence de references visuelles susceptibles d'induire une inclinaison du plan median apparent. Les resultats mettent en evidence un role important de la position du corps, en particulier de la position du corps par rapport a la cible. Des deviations systematiques de la verticale sont par ailleurs observees lorsque le contexte visuel induit un deplacement subjectif du plan median. Concernant le jugement visuel de verticalite, l'ensemble des donnees suggere une implication importante de la position du corps, reelle (deviation du regard) ou fictive (deviation du plan median apparent), par rapport a la cible.

  • Titre traduit

    The visual perception of the vertical : effect of postural activity and body orientation


  • Résumé

    These studies are in line with the domain of spatial orientation and concern more particularly the visual perception of the vertical (visual subjective vertical). Referring to stoffregen & riccio's theory, the role of postural activity has been tested in a first series of experiments. Results showed that postural activity was not a crucial factor to accurately perceive the vertical orientation. By contrast, the main position of the body axis (z-axis) seemed to be an important factor. To study the role of this z-axis, a second series of experiments was conducted. The perception of the vertical was estimated with real modifications of z-axis orientation in supine posture and in the dark or in the presence of a tilted frame. Results revealed important shifts of the subjective vertical both in the condition of real modification of z-axis position and in the condition of virtual modification of z-axis. Finally, the corpus of data suggested an important contribution of the position (real or virtual) of the body in space.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 205143/1996/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.