Rôle catalytique des oxyhydroxydes de Fe(III) : réduction de U(VI) par Fe(II) adsorbé

par Emmanuelle Liger

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Laurent Charlet.

Soutenue en 1996

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Dans les systemes naturels, le fer influence fortement le comportement de polluants tels que les metaux lourds. Dans cette etude, nous soulignons le role des particules ferriques en tant que catalyseurs des reactions d'oxydo-reduction, et le caractere reducteur du fer ferreux adsorbe sur ces particules. Malgre l'importance de fe(ii) dans les systemes naturels depourvus d'oxygene, tres peu de donnees n'etaient jusqu'alors disponibles sur cette adsorption. En laboratoire, les nanoparticules d'hematite ont ete choisies comme modele de colloides naturels. Le systeme fe(ii)-hematite est caracterise, et les constantes de complexation de surface sont obtenues a partir de mesures potentiometriques. Le suivi du potentiel d'oxydo-reduction permet de calculer le potentiel standard eh de notre systeme. Les seules donnees d'adsorption de fe(ii) sur -fe#2o#3 permettent de calculer, avec une seule donnee ajustee (g#f##-#f#e#2#o#3), un diagramme de predominance eh-ph, en termes d'especes de surface ; ce modele decrit correctement nos donnees experimentales. La caracterisation preliminaire de notre systeme redox conduit aux conditions ideales (ph, fe(ii)#t, u(vi)#t) pour observer la reduction de l'uranium par fe(ii) en suspension. Un mecanisme de reduction en deux etapes est propose, la premiere etape suivant une cinetique du premier ordre: du(vi)/dt = -k' feofeoh u(vi) ces resultats obtenus en laboratoire ont servi de reference pour une etude sur un systeme naturel, le lac d'aydat (puy de dome), lac eutrophe saisonnierement anoxique. En periode de stratification, quand le lac presente les conditions reproduites en laboratoire, (fe(ii)#t elevee, anoxie complete, ph=7) l'adsorption du fer ferreux est etudiee, et le caractere reducteur de fe(ii) adsorbe, vis a vis de l'uranium est confirme. Ces resultats permettent d'expliquer le flux de l'uranium. Elimine du lac au printemps par sedimentation (via une adsorption-coprecipitation sur les particules ferriques), a la fin de l'ete, il est reduit par fe(ii) et precipite alors sur les particules sedimentant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 p.)
  • Annexes : 110 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T GRE1 1996 LIG
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.