Les peintures polyuréthanes en réparation automobile : développement de méthodes d'évaluation des niveaux d'exposition et approche de la toxicité humaine

par Anne Maître

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Panayotis Foster et de Robert Perraud.

Soutenue en 1996

à Grenoble 1 .


  • Résumé

    L'asthme aux isocyanates represente la premiere cause d'asthme chimique professionnel, et les peintres en reparation automobile constituent la population la plus exposee. Si la grande reactivite chimique des isocyanates explique leurs nombreuses applications industrielles, elle est egalement la cause de la diversite des mecanismes d'action toxique et de la meconnaissance des transformations metaboliques chez l'homme. La methode retenue pour evaluer les niveaux d'exposition atmospherique aux polyisocyanates est le barbotage de l'air dans une solution de methoxyphenylpiperazine, suivi d'une analyse par chromatographie liquide avec une detection ultraviolette. Alors que le dosage urinaire de l'hexane diamine a pu etre valide en tant qu'indicateur biologique d'exposition a l'hexamethylene diisocyanate, aucune surveillance biologique aux polyisocyanates n'est actuellement possible. Pendant l'application au pistolet des peintures polyurethanes, l'exposition des peintres aux isocyanates est tres elevee. La performance technique de la ventilation de la cabine, mais egalement le volume et la position des subjectiles par rapport aux grilles d'extraction jouent un role primordial. Le port d'une protection respiratoire individuelle nous semble indispensable pour diminuer l'incidence de l'asthme aux isocyanates.

  • Titre traduit

    Polyurethane based paints used in automotive refinishing : development of methods to evaluate occupational exposure of isocyanates and to approach their human toxicity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 126-141

Où se trouve cette thèse ?