Reconnaissance des sites abasiques de l'adn par des molecules de synthese : acces a des inhibiteurs de la reparation cellulaire ?

par PHILIPPE BELMONT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Martine Demeunynck.

Soutenue en 1996

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre programme de recherche concerne la synthese et l'etude de molecules capables de reconnaitre une lesion majeure de l'adn : le site abasique. Le premier volet de ma these a pour but l'etude de la reconnaissance et de la coupure du sire abasique par des molecules de synthese. Ces nucleases artificielles sont des molecules tripartites : (i) un intercalant (9-aminoacridine) qui sert de vecteur vis a vis de l'adn, (ii) une base nucleique qui reconnait le site abasique et (iii) une chaine de jonction polyaminee qui a elle seule reunit deux fonctions : l'interaction electrostatique avec les groupes phosphates et l'activite de coupure au niveau du site abasique par un mecanisme de beta-elimination. Pour affiner le mode d'action de ces molecules, nous avons tout d'abord synthetise deux derives possedant respectivement deux et trois groupements methylenes entre les fonctions amines de leur chaine de jonction. Cette difference structurale entraine une modification des valeurs de pka des amines. Ces pka ont ete determines et nous avons pu mettre en evidence que l'etat de protonation global de la molecule etait directement correle avec l'activite de coupure determinee a l'aide de plasmide pbr322 a site abasique. Ensuite, la synthese d'une nuclease artificielle marquee par une sonde nitroxyde en position 2 de la 9-aminoacridine a ete effectuee. Cette molecule a apporte des renseignements interessants quant au mode d'interaction avec l'adn a site abasique. Dans la seconde partie de ma these nous avons synthetise des molecules derivees des precedentes mais ayant perdues toute activite de coupure vis a vis du site abasique. Ces molecules possedent dans leur chaine de jonction des fonctions guanidines a la place des amines secondaires. La reconnaissance par ces molecules du site abasique entraine une inhibition de la reparation cellulaire par les ap-endonucleases. En effet, des experiences realisees avec l'adn depurine en presence de l'enzyme majeure de la reparation chez escherichia coli (l'exonuclease iii qui est une ap-endonuclease), de meme que des tests in vitro sur des cellules cancereuses murines et humaines montrent une activite d'inhibition, par les molecules de synthese, des enzymes de la reparation celulaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 p.
  • Annexes : 106 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.