Le canal cationique active par la guanosine 3,5-monophosphate cyclique (gmpc) des batonnets retiniens de bovins : role des cysteines et etude du phenomene d'inactivation

par VERONIQUE SERRE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de N. BENNETT.

Soutenue en 1996

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objet de ce travail a consiste en une etude biochimique du canal cationique active par la gmpc des batonnets retiniens de bovins. (1) des reactifs bloqueurs des fonctions thiol ou capables de former des ponts disulfure entre deux cysteines proches ont un double effet sur l'activite des canaux: a faible concentration ils provoquent une augmentation de l'affinite apparente du canal pour le nucleotide cyclique (activation) et une perte de la cooperativite de liaison du nucleotide. A de plus fortes concentrations, ils entrainent une reduction de l'amplitude et de la vitesse initiale maximales des efflux calciques induits par le nucleotide cyclique. Les resultats suggerent que le fait de bloquer au moins une des 3 cysteines cytoplasmiques, situees au voisinage ou dans le site de liaison du nucleotide cyclique, ou la formation d'un pont disulfure entre deux sous-unites adjacentes du canal entrainent l'activation. L'inhibition resulterait du blocage d'au moins une des deux autres cysteines (par les bloqueurs des -sh) ou des deux autres (formation d'un pont disulfure intramonomerique). La liaison du nucleotide cyclique engendrerait un changement conformationnel au niveau des sites nucleotidiques du canal. (2) le phenomene dit d'inactivation, qui se traduit par une liberation partielle du contenu ionique des vesicules membranaires a des concentrations non saturantes en nucleotide cyclique, ne peut s'expliquer par une desesibilisation du canal, ni par une inactivation consecutive a l'apparition d'un potentiel membranaire apres addition du nucleotide cyclique, ni par un blocage du canal par les ions ca#2#+ extracellulaires. Ce phenomene pourrait s'expliquer par la variation de la porportion de vesicules capables de decharger leur contenu ionique. (3) la sous-unite beta du canal peut etre phosphorylee dans les membranes natives


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 220 P.
  • Annexes : 246 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.