Etude du comportement sismique d'un ratelier de stockage d'assemblages combustibles uses en piscine

par RACHID MOUDRIK

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de R.-J. GIBERT.

Soutenue en 1996

à Evry-Val d' Essonne .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'integrite des assemblages combustibles uses, stockes en piscine dans les centrales nucleaires, depend de l'integrite des modules ou rateliers qui les abritent dans leurs alveoles. Ce travail s'inscrit dans le cadre de l'analyse sismique des rateliers vides ou pleins d'assemblages. Ces structures, posees au fond de la piscine de stockage presentent, en cas de seisme, un mouvement de glissement et de soulevement. En s'appuyant sur les resultats d'essais effectues sur une maquette a echelle reduite de ratelier, ce travail consiste a developper et a valider des modeles de ratelier (vide ou plein) et des methodes de calcul pour etudier le comportement sismique de cette structure. Les resultats des essais ont montre que les assemblages modifient notablement le comportement global du ratelier, a la fois par leurs forces inertielles mais aussi par leurs forces d'impact contre les alveoles. La presence du fluide conduit a une attenuation des amplitudes de glissement, de soulevement et des forces de choc aux pieds du ratelier. Le modele de ratelier developpe prend en compte les non-linearites de glissement, de soulevement et des chocs des assemblages avec les alveoles. Le fluide a ete pris en compte par son effet inertiel. L'application de ce modele dans les calculs sismiques du ratelier: a donne des resultats en bon accord avec les resultats d'essai a vide en air et en eau, moyennant la connaissance exact des conditions de frottement a la base du ratelier, a montre que dans le cas de chargement, les glissements differents des cotes de droite et de gauche du ratelier par rapport a l'axe d'excitation (rotation) attenuent le glissement total, surestime les forces de choc aux pieds du ratelier suite a un soulevement. Cette insuffisance est liee a la difficulte de reproduire correctement la repartition des charges sur les pieds. Dans les liaisons de choc aux pieds du ratelier en eau, la prise en compte des modeles des forces de pincement des lames fluides, connus dans la litterature, ne permet pas d'obtenir les soulevements obtenus lors des essais en eau. Cela provient du fait que ces modeles ne permettent pas de representer finement la physique de la phase de decollement des pieds du ratelier sur le support en presence du fluide


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 263 P.
  • Annexes : 94 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.