L'acetylcholinesterase, marqueur de neurotoxicite. Application a la surveillance des effets biologiques des polluants chez les organismes marins

par Gilles Bocquené

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Y. BENYAMIN.

Soutenue en 1996

à l'EPHE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les cholinesterases et particulierement l'acetylcholinesterase (ache) constituent la cible privilegiee de nombreuses molecules neurotoxiques notamment des insecticides organophosphores (op) et carbamates. La sensibilite des cholinesterases a ces inhibiteurs est aussi complexe que le polymorphisme de ces enzymes. Apres une synthese des connaissances sur le polymorphisme des cholinesterases, les activites cholinesterasiques sont caracterisees chez plusieurs especes marines. Chez l'huitre deux acetylcholinesterases sont separees et decrites. La forme ache membranaire montre une tres forte sensibilite aux organophosphores et carbamates tandis que sa congenere ache soluble se revele insensible. L'interet de n'utiliser que la forme membranaire comme biomarqueur des effets des contaminants neurotoxiques est demontre. Le caractere synergique de l'effet d'associations d'organophosphores et de carbamates est mis en evidence avec les effets les plus synergiques observes dans les cas de combinaisons d'un organophosphate et d'un carbamate. Des variations significatives dans les niveaux d'activite ache sont mesurees dans diverses zones contaminees et notamment chez la limande en mer du nord ou les poissons chirurgiens en martinique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 135 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole pratique des hautes études. Section Sciences de la vie et de la terre.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.